Avenue du Général Leclerc


" Ce qui reste des Ecuries est dans une propriété privée. Ceux qui y sont reçus peuvent y admirer un nymphée (petite grotte couverte de coquillages.

Retour aux rues et places . Retour à Maisons-Laffitte Dernière révision le 25/7/2022

Pour la ballade

Venant de Longueil et Eglé, la voie royale vers le château.
Leclerc n'est jamais passé par là, le nom est un hommage.
En venant d'Eglé:
- à droite des villas plutôt classiques, style 19e
- à gauche une série de grandes villas en meulière.

L'arrivéfe au château est encadrée à droite et à gauche par de grande villas un peu fantaistes, qui gardent à cette entré le caractère qu'elle avait au temps de Laffitte. Rehaussée par la grille du château, rénovée et redorée vers 2020.

On regrette, bien sûr, la villa un peu délirante de Clermont-Tonnerre et son théâtre. Et bien sûr, à gauche, les grandes écuries, dont la destruction fut le départ des lotissements.

Notes et documents



Références documentaires . Images, photos, cartes postales

Sur l'ambiance locale, voir Bureau de vote no 2
Au 7, la résidence des Maréchaux a remplacé le chalet Sans-Souci
photo et carte postale

« La propriété Clermont-Tonnerre à Maisons-Laffitte », BAC 2013 , par Michel Arnold.

Fonds Lutz :








Abondamment citée par Georges Poisson



L'avenue sur les plans de 1905, 1931 et 1936, et d'après le cadastre (Voir en ligne une version à jour et interactive).



Jusqu'à la Libération, c'est l'avenue du Château.

A gauche (du point de vue du château) les constructions datent du 19e. A droite, la série des villas en meulière arrive entre les deux guerres.
Dans les années 80, à gauche, l'avenue est rejointe par la rue des Graviers désenclavée et une grande villa originale avec un petit théâtre (Clermont-Tonnerre je crois) est sacfifiée à une villa belle et sûrement plus habitable, mais qui laisse un peu regret, évidemment.

Elle comporte d'abord quelques grandes villas. En 1931, une série de grandes villas en pierre meunière la bordent sur la droite (vu du château).
Dans les années 1980, disparaît la grande et originale villa Clermont-Tonnerre (vérifier) avec son petit théâtre, remplacée par des bâtiments modernes et par l'ouverture sur la rue des Graviers.