""<h1>Macron, le Covid et les manifs violentes</h1><p>

Les lignes qui suivent ne sont que les impressions de quelqu'un qui n'a pas d'autorité particulière en la matière. Mais j'ai récemment lu deux messages qui laissent entendre que notre président :

- surestime les dangers du Covid pour justifier une dérive personnelle et autoritaires du pouvoir,
- que ce n'est sans doute pas un hasard si les manifestations qui dégénèrent (casseurs) sont justement celles qui le mettent en cause.

Qu'Emmanuel Macron aille vers un pouvoir de plus en plus personnel, et soutenu en sous-main par le mond" capitaliste, à commencer par le fonds de pension Black Rock et son actif président Larry Fink, cela ne fait guère de doute. Et ce n'est pas sans raison que le parti qu'En Marche, qu'il a monté pour accéder au pouvoir, se ressent aujourd'hui de cette dérive.

Sur le Covid, j'aurais plutôt l'impression que le gouvernement français, comme d'autres, essaie plutôt de minimiser les précautions pour préserver l'économie. Et le président paie de sa personne quelques imprudences.

Les critiques viennent surtout d'un groupe de journalistes-enseignants, L'ardeur https://www.ardeur.net/.

Frank Lepage https://fr.wikipedia.org/wiki/Franck_Lepage#Animation_et_Institutions_culturelles
Philippe Merlant https://fr.wikipedia.org/wiki/Philippe_Merlant

https://tprod.fr/encore-une-video-censuree-partout-sur-internet/

https://tprod.fr/encore-une-video-censuree-partout-sur-internet/

Engagés et convaincus. Convaincants ?






Sur les manifestations, Une page d'enquêtee signée par Abel Mestre dans Le Monde des 20-21 décembre étudie "l'alliance violente des ultras et ces black blocs".

J'en conclurais que les différences de niveau de violence entre les manifestations s'explique principalement par les choix des différents groupements ultras et black blocs. Pour être efficaces et difficiles à contrer, il leur faut êre assez nombreux à une manifestatione et ne pas se disperser. Et à Paris plus qu'ailleurs, bien sûr.