Le Parisien en route vers un écosystème

On n'est pas obligé d'aimer Le Parisien. Surtout par la place qu'il donne aux faits divers crapuleux et aux courses hippiques.

Mais (je parle après 30 ans de journalisme) le journal a un souci constant, précis et créatif, de comprendre ses lecteurs et leurs attentes.

Et, depuis quelques temps, de s'ouvrir à eux. Le numéro du 17 avril consacre quatre pages au fonctionnnement du journal et à l'importance qu'il donne à la lecture sur smartphone.

Plus intéressant encore du point de vue écosystème et création collaborative, son courrier des lecteurs est devenu une page entière intitulée "vous & nous". Tous les jours, une question et la réponse à la question du jour précédent. Et, en bas de page, le récit des effets d'unepublication, parfois avec la collaboration active des lecteurs.

Par exemple, le 14 avril "Messe sans masques, comment nous avons déniché la vidéo". Un témoin alerte le journal pa téléphone. Il se trouve que la messe a été transmise sur la chaîne Youtube Ite Missa Est. Le journal contacte la paroisse, puis le diocèse "qui découvre l'existence de la vidéo au moment de notre coup de fil". S'ensuivent les suites judiciaires que l'on connaît.

Cela pourrait bien sûr aller plus loin. Ce sont encore les journalistes qui posent la question quotienne (dans les exemplaires dont nous disposons). Et les lecteurs ne sont pas beaucoup plus que des lanceurs d'alerte. Mais on peut espérer que ce n'est qu'un début.

Vous pouvez faire un essai pour suggérer une question par mail à lettreouverte@leparisien.fr

Espérons.