Livres : les râleurs et les constructifs


La montée des technologies inspire les auteurs. Tous bien renseignés, mais aux ambitions différentes. Les uns alertent sur les dangers.Quelques uns font des propositions concrètes pour avancer.

Les râleurs


- Un beau roman sur l'exploitation de ses propres enfants pour faire fortune sur les réseaux sociaux : Les enfants sont rois, de Delphine de Vigan (Gallimard 2021). Un beau suspense en plusieurs étapes. Mais sans espoir.

- "Elever notre conscience politique" mais sans trop de précisions concrètes : Reprendre le pouvoir, de François Boulo (Les liens qui libèrent 2021). Quelques belles pages, notamment une figure pyramidale du système néolibéral.

- Juste un appel à "renouveler nos cadres de pensée" : La pandémie, l'anthropocène et le bien commun, de Benjamin Coriat (Les liens qui libèrent, 2020).

- Appel à plus de régulation : Des géants et des hommes, de Pierre Louette (Laffont 2021). "Pour en finir avec l'emprise des Gafa sur nos vies... Il est urgent d'agir, ressaisissons-nous ! " Oui, mais comment ?

Les constructifs


- Allez-y a fond dans le numérique : Sortez vos données du frigo avec la Data et l'IA, de Mick Lévy (Dunod 2021). Il s'adresse aux entreprises, bien sûr. Avec "101 usages concrets". On ne saurait être plus près du terrain.

- En profondeur, et beaucoup plus que ne le laisse entendre son titre, Un avenir pour le service public, de Sébastien Soriano (Odile Jacob 2020). Un texte dense et charpentén qui demande de l'effort à la lecture, mais s'appuie sur plusieurs cas concrets pour orienter l'action. En résumé : mettre l'Etat en réseau. Tout un programme. Oui !


-