Vive les réseaux sociaux



Le bandeau d'accueil du groupe de Dom Coutel

Le blog suivant . Blog précédent Retour à l'accueil mansonnien . Dernière révision le 30/11/2021

L’aventure de ces mails et de mon travail journalistique avec ce site et les mails a trouvé un espace intéressant sur le site Facebook Maisons-Laffitte d'avant et de demain de Dom Coutel.

Pour un ancien journaliste de la presse écrite, ces diverses possibilités sont fascinantes :

- techniquement, parce que le web combiné avec les capacités photo et film d’un simple téléphone permet des formules à la fois très rapides, voire en temps réel ; avec une grande liberté de format :
- avec les mails, il faut rester assez court, mais on peut joindre photo ou vidéo ;
- sur le réseau, c’est le bref un peut « choc » qui passe ; avec des posts brefs, qui peuvent se permettre d'être des questions autant que des récits
- sur le site, on peut travailler le long terme, progressivement corriger, renforcer développer ; mais on a de riches possibilités de structuration en jouant sur des liens internes ;

- mais surtout parce qu’on a des retours rapides et variés

. avec les mails, ce sont plutôt des retours réfléchis, voire élaborés

. avec Facebook, ça va vite, un peu dans tous le sens ; avec très vite plus ou moins de likes… et certes avec une fâcheuse tendance à dériver vers la critique banale voire la violence qui exigent la vigilance de l'animateur.

C’est vraiment très différent de la presse écrite où les lecteurs réagissaient très rarement (sauf, et encore, le cas des conneries ou des papiers très négatifs) , où il fallait des processus sophistiqués d’enquête pour savoir ce qui intéressait.

On critique beaucoup les réseaux sociaux et on a bien raison, pour de multiples raisons : évasion fiscale, communautarisme, encouragement presque algorithmique à la violence, exploitation commerciale des données.

Mais ils ont aussi leur utilité pratique et sociale, et leur charme.. Nous avons commencé à établir une liste de réseaux dédiés à Maisons-Laffitte. La Ville n'est pas la dernière à communiquer par ce canal, d'ailleurs. Alors, faut-il s'en priver ?