Le Bélvédère, un ehpad branché, mais fier de son histoire





Page à rédiger

C'était un des couvents de la ville, avec des soeurs infirmières (à vérifier) . Il a été entièrement refait en 1998. Et se transforme encore avec son rachat par le groupe Iroise en 2022. (C'est une une "société familiale".

Du point de vue architectural, c'est un bel exemple d'une transformation qui a respecté l'allure et l'esprit des lieux en façade tout en s'étendant par l'arrière sur un vaste ensemble de chambres.


Derrière l'imeuble d'origine avec sa chapelle, un vaste bâtiment a été construit pour accueillir quelque 60 pensionnaires. Le parc s'étend jusqu'au square Grétry.

Une maison banchée

Citons la plaquette de présentation :
- En complément des visites, nous utilisons l'application "My Iroise" dédiée aux échanges et aux partages d'informations avec les familles sur la vie de l'établissement.
- Notre résidence est équipée de wifi et de tablettes permettant l'utilisation de visio-conférence en chambre.
- Chaque résident possède un dossier médical informatisé accessible à ses professionnels de santé extérieurs à l'établissement et à notre équipe soignante. Il sécurise et facilite le parcours de soin ainsi que la traçabilité des soins au quotidien.

La fierté d'une histoire



.
L'établissement a conservé la chapelle, et y "accueille des messes, des concerts et des chorales chaque semaine". Certains se rappellent que les religieuses étaient au premier rang lors de la bénédiction de N.D. de la Croix (photo le site du Parc).

.
Et l'entrée sur l'avenue Eglé est encadrée de deux plaques commémoratives.