Les souterrains du château


Retour aux lieux et places . Retour àl'accueil mansonnien . Dernière révision le 24/10/2021

Pour la ballade


Ces souterrains sont une légende, née de l'imagination de M. Galichet.

Notes et documents




L'exploration fait par Pierre Dupres n'a pas été jusqu'à terme. Ils se sont heurtés à des parois murées...
Article sur le site des Petites Ecuries, renvoyant à un article du bulletin municipal de décembfe 1971.
Sur ce site, un commentaire de Cordeboeuf " Cordeboeuf (samedi, 11 mai 2019 22:24)

Notes de Dom Coutel

Oui je me souviens bien de ces souterrains pour y avoir descendu à plusieurs reprises notamment pour rechercher des jeunes qui si sont perdus, je connaissais bien toutes les personnes personnes présentes sur la photo, et les pièces ainsi que la glacière ( il y en avait plusieurs."

Lu par ailleurs : dans les années 1970 environ, des recherches auraient été menées par une association ad hoc. Rien trouvé.

Durant mon enfance je fus subjugué par la belle histoire des présumés souterrains du château de ML ….raconté par mes grands-parents , j’imaginais en juillet 1789 la fuite par ces voies souterraines vers la foret des futurs ci devant affolés, la perruque de travers tenant un flambeau pour s’éclairer craignant le courroux des sans culottes lassés de vivent dans l’oppression et sous les privilèges d’une noblesse sans grande noblesse d’âme en dehors de leur propre condition pour laquelle il avaient le plus grand soin
..
En 1892 Léon Galichet une sorte d’humoriste poète se voulant « historien » réalisa ou plutôt commit un recueil d’une… histoire de Maisons s/Seine, avec une multitude de détails farfelus ou simplement inventés comme ces souterrains assez larges pour un carrosse attelé et haut de 5 m menant au travers des profondeurs de la forêt vers les rives de Conflans , aux caves du Nord, vers Herblay ou à Sartrouville passant sous la Seine faisant fi des problèmes d’infiltrations et d’éboulements sous la pression du fleuve ….

.Récemment encore une Mansonnienne sérieusement avait raconté avoir parcouru un tunnel ( souterrain ) en 2 cv jusqu’aux caves du Nord aller-retour …sans pouvoir m'expliquer comment la 2 cv avait pu gagner ce prétendu souterrain

D'autres scolarisés à l'Ermitage venaient secher les cours certaines apres midi dans les meandres de ce qu'ils croyaient un mysterieux souterrain..... en fait l'entrée des fournisseurs pour les cuisines, une porte de seervice comme dans toute grande maison.....
..
En 1971 le maire d’alors le dr Duprés voulu les explorer, accompagné entre autres d’un général (?) , du responsable des monuments historiques , du lieutenant des pompiers et de M Claude Longuet …j’étais amie d’enfance de sa fille Claudie et le sommes toujours , conseiller municipal M Longuet fit ensuite une narration détaillée de l’exploration dans un bulletin municipal de la ville en décembre 1971.
..
Malgré leur recherche, en dehors de certaines excavations de mines de pierres très antérieures de fait à la construction du château vers 1640 , il ne fut trouvé aprés une exploration minutieuse que qlq rigoles pour les récupérations des eaux de pluies et de ruissèlement , des citernes d’eau asséchées , des puits partiellement comblés et salles de stockages des plus classiques alors pour les cuisines mais nul ,profond souterrain comme décrit par León Galichet …à l’exception d’un passage déjà connu , destiné aux livraisons pour les communs une sorte de porte des fournisseurs partant du côté de l’ancienne église et arrivant aux douves…
..
Encore une belle légende qui tomba ne résistant pas aux faits d'un contrôle rigoureux avec des personnes objectives et sérieuses ...
.
Pour rappel le plan d'origine ou tous les détails sont de la pure imagination de M Galichet 1892 il n'est publié que pour l'anecdote

1992 Création JO ASSOCIATION POUR L'ETUDE DES EXCAVATIONS DE MAISONS-LAFFITTE (A.P.E.E.M.L.)
1998 Dissolution JO ASSOCIATION POUR L'ETUDE DES EXCAVATIONS DE MAISONS-LAFFITTE (A.P.E.E.M.L.).