Le parcours social



La porte du CCAS, rue du Fossé



Ebauche contestable Retour aux parcours . Retour à l'accueil . Dernière révision le 4/10/2021

Maisons-Laffitte peut avoir du coeur, mais elle n'aime pas le montrer. Elle préfère vous parler de son château ou de ses chevaux. L'accueil est dissuasif à la porte du CCAS , qui d'ailleurs ne reçoit plus que par Internet ou sur rendez-vous. Mais ce n'est pas différent dans d'autres communes.

Et si l'architecture est un déni de "présentiel", le site vaut la vsite, avec la présentation
- des types d'aide
- des partenaires institutionnnels
- des partenaires associatifs, Secours catholique au premier plan.




Le Secours Catholique, un peu plus loin dans la rue, est nettement plus ouvert au présentiel !

.

Autres associations caritatives ou d'entraide :

A la liste des partenaires associatifs cités sur le site, on pourrait ajouter quelques associations non partenaires :

- Aide et Action (addictions)
- Alcool Assistance (différente de la précédente ?)
- Buncoeur Damocles
- Association des Jockeys
- Légion d'Honneur - Association Alsace - Lorraine (pas de site)
- Sénégal indepandant et Solidaire

Le logement social


Maisons-Laffitte est connue pour son manque de logements sociaux, ce qui lui vaut régulièrement des sanctions financières et des carences de responsabilités. Leur développement se heurte à deux obstacles :
- le prix de l'immobilier et du terrain foncier, qui rendent difficile toute construction spécifique,
- la mentalité mansonienne, fondamentalement axée sur la sauvegarde du bâti, de l'environnement et d'un entre-soi social qui craint toujours un envahissement de "la racaille".


Le Rond Sévigné, Une des réalisations dont le maire peut se féliciter.



Les principaux ensembles de logements sociaux se trouvent en périphérie
- vers la forêt avec la rue du Tir et la rue du Gros Murger
- vers le fond du parc avec le square Lekain et le rond Sévigné.



La SNCF fait exception, avec les immeubles qu'elle a construit sur le terrain de l'ancienne gare de marchandises, et qu'elle est en train de doubler acuellement. Sur un bâti minimaliste, les volets apportent une joyeuse lumière. Mais, s'il s'agit de bois, résistera-t-il à la morsure du temps ? (On voit bien, au Jardin des ... un peu plus haut l'évolution fâcheuse de façades qui faisaient très bon effet il y une dizaine d'années).
Mais (à vérifier), ces logements étant réservés au personnel de la SNCF ne sont pas juridiquement considérés comme "sociaux".

On entend parfois parler de logements indignes, loués par des particuliers dans les caves ou sous-sols de certains immeubles ou pavillons. Fausse rumeur ?

Les inégalités d'accès aux activités



Pour les jeunes et les activités sportives, les conseilles municipaux de gauche plaident régulièrement pour un aménagement des tarifs et du quotient familial (pour les écoles et les activités sportives). Sans convaincre.

Enfin, pour nous rappeler que la vie n'est pas rose pour tout le monde, on trouve presque toujours :
- quelques mendiants avenue Longueil
- quelques égarés place de la Libération.


Souvenir : la colonie Beauséjour de Maisons-Laffitte à Chatelaillon

« La colonie de vacances Beauséjour à Châtelaillon » : Jean-François Lefèvre. BAC2018


Aux archives municipales


Le thème est peu présent aux archives municipales. Noter :
1972 - Ville Anciens réouverture_de_l’établissement_«_Maisons_de_retraite_–_Pavillon_Thiers_». 1_I_159
1971 - Croix-Castel Anciens Fermeture_«Maison_de_retraite_au_2,_rue_Croix-Castel 1_I_157

1959 - Ville Social Crue_Relogement_de_la_famille_Villoteau 1_I_180
1910 - Ville Social Indemnisation_pour_la_crue 1_I_180
1893 21/9 Ville Social Fond_d’entraide_lors_du_cyclone 1_I_181
1793 15/9 France Social Secours_aux_parents_des_Défenseurs_de_la_Patrie -




""