Loin de tout en en bords de Seine





Retour à l'accueil mansonnien Dernière révision le 8/6/2022.

Pas besoin de prendre l'avion pour vous dépayser. Partez à pied ou en vélo du POPD (*) , et peu à peu quittez le monde ultra-civilisé de cette architecture ou de ces géométriques jeux pour enfants, laissez-vous emporter sur le chemin
  • .


Dépassez le camping. Ca devient vite plus sauvage, ou d'un autre temps, avec le siège un peu négligé de la base nautique, l'entrée un peu secrète des trois hameçons et même une salamandre verte...



Et puis, presque d'un coup, vous débarquez en plein champ. A droite, les maisons du Mesnil vous regardent de haut, et de loin. A gauche, des buissons au naturel vous cachent la Seine. Au centre, la vaste platitude cultivée, taches vertes régulières sur le fond marneux. Une autre civilisation. Branchée, certes, comme le prouvent les énormes dévidoirs de tuyaux pour l'irrigation. Mais vous êtes loin de Longueil et du château.

Marchez ! L'horizon se ferme peu à peu et, Petit Poucet à la recherche d'une sortie, vous êtes à l'entrée d'une forêt. Et quelle forêt ! Pas le paysage entretenu et méthodiquement exploité de la forêt domaniale. Pas non plus une forêt vierge primitive. Mais une forêt à l'abandon, ou les arbres cassent et tombent par maladie ou tempête. Vous n'êtes certes pas perdu : le chemin ici est bien tracé, bien mieux que dans les champs où les traces des piétons et des baskets sont écrasées par elles des tracteurs.


¨La troisième photo est du Parisien

Et, au coeur de ces bois, certes dominés par le viaduc de l'A14, une étrange bâtisse abandonnée Et pas n'importe quelle bâtisse : la villa Sapene, le "grand bordel" où les Allemands venaient faire mousser leurs hormones. Les Belles au bois ... couchées... .

Vous avez presque peur. Loin de tout, peu de monde. Et si un chien malveillant attaquait ? Et si un malaise quelconque vous bloquait... le Samu saurait-il même vous trouver ?

Alors, continuez. Avec un ouf! de soulagement, retrouvez une grande plaine presque symétrique de l 'autre. Elle va vous conduire au parc Corbières, symétrique alpicois () de notre terrain de jeux en bord d'eau. Et suivez doucement jusuq'au pont. Sans doute pourriez-vous poursuvre au delà encore.... (Je n'ai pas testé).



Si le coeur vous en dit, passez le pont, refaites vous une santé (vous avez fait quelques 6 km. Pardon, une lieue et demie, dirait le petit Poucet.), chez le châleureux cafcoisé-restaurant portugais L'Almodovar.

Pour le retour : restez sur ce bord de Seine et suivez le chemin, bien plus sage, qui vous ramènera à Montesson puis à Sartrouville. Il faut bien un jour revenir aux "réalités" d'aujourd'hui. Au passage, appréciez quand même la réserve d'eau créée pour étancher les crues, mais où la faune, surtout les oiseaux, trouve un vaste refuge.

Vous voyez ? Pas besoin d'avion !

PB 8/6/2022

(*) POPD : parc omnisports Pierre Duprez. Le grand immeuble sportif en bas de maisons.
(
) alpicois : du Pecq