Rapport sur l'économie au CM, 1986


Retour à l'économie . Retour à l'accueil mansonnien . Dernière révision le 10/10/2022


. . . . .

Ce rapport est présenté au conseil du 23 avril 1986. Sans doute réalisé par un organisme extérieur, qui prend soin de ne parler de la municipalité qu'avec des égards.

On y trouve déjà la contradiction fondamentale de l'économie mansonnienne : la ville est tellement attractive comme habitation (verdure, proximité parisienne) que toute activité économique (équestre ou autre) bute sur le prix des terrains.

Mais pourquoi cette volonté de ne pas devenir une ville dortoir ?

Extraits

Aujourd'hui, la conjoncture économique conduit les élus à des interventions de plus en plus nombreuses.

La municipalité, au cours des vingt dernières années, a suivi avec attention l'évolution économique locale... on se souvient de son action permanente en faveur : du cheval de course (urbanisme "protecteur", Fête cu Cheval, etc...) du Commerce local (publicité préférentielle, stationnement règlementé en Centre Vile, etc...) de la réhabilitation du vieux quartier avec réouverture de certains commerces (exemple le 9, rue Masson), de la création de locaux artisanaux, rue de la Digue (entreprise GOUGEON, SERIF MCO), de l'attention portée à certaines entreprises en transfert d'activité ou en difficulté (COUTANT, BANANIA, BLOMMe, ...). Enfin, des actions particulières telles que rue de la Digue, du Laoratoire de recherche sur l'eau (GIE ANJOU) qui font venir dans noter Cité des personnalités politiques et techniques du monde entier.

Le document statistique ayant servi à cette étude est le rôle des impôts locaux "taxe professionnelle" pour l'année 1985. La TP reprsente 21,82% des produits fiscaux directs contre 41?7% en moyenne our les villes des Yvelines de 27.000 à 30.000 habitants.

Les activités économiques figurant au rôle TP ne dépassant pas le nombre de 845, peuvent être analysées comme suit
- les activités liées au cheval
- l'industrie et les activités économiques locales importate,
- le commerce de proximité, l'artisanat et les professions libérales.

196 activités économiques se dont développées dans le Parc sans que le caractère strictement résidentiel de celui-ci ait été affecté.

Cheval :
- 90 entraîneurs
- 4 clubs hippiques assjettis à la TP
- 20 exploitations et artisans vivant du cheval.

Les problèmes diffèrent un peu de ceux d'aujourd'hui. Pas question d'un départ de France Galop, mais
- manque de boxes
- les jeunes entraîneur n'ont pas les moyens d'acheter les propriétés qui se libèrent car, en raison du caractère résidentiel de notre commune, elles représentent des terrains haut de gamme.

Industrie et activités importantes
- 44 entreprises

- Commerce, artisanat, professions libérales
- 107 artisans
- 407 commerçants (non compris les 72 exerçant sur le marché communal)
- 211 professions libérales.