Emouvantes archives municipales

La page la plus ancienne des archives de notre conseil municipal


Retour à l'accueil mansonien Le blog suivant Le blog précédent : . Dernière révision le 16/9/2021

Recherchant méthodiquement les sources de l'histoire des Mansonien.nes, nous avons rendu visite aux archives municipales, sur lesquelles veille jalousement notre archiviste, Julie Duchemin. J'envisageais d'en commencer une numérisation systématique pour publication, mais il semble que la mairie ait l'intention de faire faire ce travail dans un délai (non précisé).

Commençant par le début, j'ai ouvert le précieux volume 1 D 1.1 (13 juillet 1788 – 6 pluviôse An II (25 janvier 1794)). Surprise et émotion : il n'ouvre pas sur des chicaneries de postes ou d'attributions, mais par un constat de sinistre par grêle. "Nous avons vu partout, avec la plus vive douleur, le spectacle le plus capable d'affliger... un dégât incroyable causé par la chute de cette glace ou grêle... ".

La conclusion ne déparerait pas un conseil municipal d'aujourd'hui : "Nous osons espérer que Messieurs de l'Assemblée intermédiaire voudront bien faire... une exception de taille pendant une ou deux années au moins".

Ces archives sont un joli trésor. Leur numérisation devrait permettre à un large public mansonien de s'intéresser à la vie de la ville à travers son histoire... Elle éviterait aussi de déranger le personnel municipal pour de simples consultations, et mettrait ces documents à l'abri des déprédations toujours à craindre pour des documents anciens, fragiles, et uniques.

La numérisation permettra aussi d'en faire des copies de sauvegarde. Si la mairie de Paris avait été informatisée en 1871 (rions), l'état-civil aurait été préservé (notamment ce qui concerne mes ancêtre parisiens de cette époque). Aujourd'hui, heureusement, Paris est allé loin en matière d' archives numérisées.

Mais évidemment le numérique ne suffira pas. Les textes sont souvent arides et sous-tendent un contexte à préciser. Les Amis du Château ont déjà fait beaucoup, mais cette simple page, au sous-sol de la mairie, montre que le champ reste largement ouvert et fertile en émotions.

En fait, la numérisation rendra bien plus intéressant le travail de l'archiviste. Au lieu de faire remplir sur papier une demande de consultation,et de manipuler des tas de papiers, elle pourra consacrer du temps à comprendre la recherche et à l'orienter.