Avenue et square Lekain


.
Retour aux rues et places Retour à l'accueil mansonnien Dernière révision le 21/5/2022

Pour la ballade


L'endroit reste pour moi un peu mystérieux. Jusqu'à la dernière guerre, c'était un croisement d'avenues arboré symétrique du square Grétry. A la fin des années 50 ce fut la plus "sociale" des nombreuses résidences construites à cette époque, pour mieux loger le personnel hippique. Un lieu où une jeune bourgeoise de la ville n'allait pas traîner.
Et puis, sur l'avenue, jouxtant le square, s'est construit (date ?) une résidence nettement plus confortable. Si l'on y ajoute quelques villas et... le centre d'entraînement, on voit donc se mêler très pacifiquement un peu toutes les composantes de la société mansonnienne.
Mais, ici comme ailleurs à Maisons, l'animation sociale a disparu pour se concentrer sur Longueil.
La supérette de "Momo" reste le seul commerce du quartier. Aimé des riverains... mais il ne peut même pas s'offrir un remplaçant pour les vacances et ferme donc en août.

Notes et documents



Références documentaires . Images, photos, cartes postales

Sur l'ambiance du quartier, voir Bureau de vote no 14 . Bureau de vote no 15

Si j'ai bien compris, ce magasin est le seul que l'association du Parc ait consenti à laisser s'ouvrir. Et c'est assez récent. L'annuaire de 1937 ne signale aucun magasin d'alimentation dans le parc. En revanche, on compte une douzaine de "cafés -limonadiers et débutants", surtout à proximité du champ de courses, et un hôtel restauant, le Pavillon bleu, qui est toujours actif en 2021.

Georges Poisson signale "au 112, logements sociaux".
Sur les origines du square Lekain : Les trente arpents du parc..., en 1954

Note d'un ami qui vit à proximité et s'y plaît : "Je fais très attention à la faune qui le fréquente.Celle-ci me paraît parfaitement sympathique,colorée à souhait et participant à la bonne santé démographique de notre pays."


>

Le square sur les plans de 1905 et 1936, et d'après le cadastre (Voir en ligne une version à jour et interactive).



Jusqu'aux années 1950, le square est tout à fait symétrique du square Grétry. Dans les années 50, le plan est modifié pour construire un ensemble de logements à caractère social, à destination notamment du personnel hippique. Tout l'environnement sera alors construit. Ce projet sera complété, dans les années 2010, par le "rond Sévigné" (zone rectangulaire à droite sur l'extrait du cadastre).


Le fond du parc privé d'alimentation (été 2021)









Au 42, le CHML