Chine : qui peut faire la morale à qui ?


Réflexions très provisoires.. 24/3/2021

Et La réponse de Stéphane Trois Carrés


En écoutant hier une grande part des exposés de la journée consacrée à la Chine par l'Université catholique de LIlle (enregistrement non encore accessible en ligne) et après lecture des ouvrages ci-dessous, j'ai senti ma vision basculer.

En Occident, nous nous faisons un devoir de faire la morale à la Chine, en particulier à propos des Ouïgours et de Hong-Kong. Mais avons-nous la conscience suffisamment tranquille pour ,nous poser en donneurs de leçons ? Partout, le fonctionnement des démographies s'essoufle, les inégaliés touchent à l'obscène. Et si la violence reste exceptionnelle en Europe, elle est monnaie courante aux Etats-Unis (Black LIves Matter), au Moyen-Orient et dans des biens des pays.

Pour autant, la Chine de Xi Jiping a beau s'enorgueillir d'une civilisation millénaire, elle fait un peu vite silence sur les terribles années du maoïsme et sur les dangers de son autoritarisme. On peut d'ailleurs penser que la trilogie philosophique Tao/Confucius/Boudha est cause plus que remède des dérives actuelles. Et qu'on voit mal comment la violence rationaliste et progressiste du PCC actuel peut se revendiquer comme héritier de Confucius !

Une hypothèse parmi d'autres la Chine se moque des réactions officielles de l'Europe ou des Etats-Unis. Elle est assez forte pour jouer directement sur les électorats, qu'ils soient nationaux ou onusiens. Et sur les clientèlres Un peu comme l'ont fait Uber (se moquant des législations sur les taxis) ou AirBNB, (sur les règles de location). Je ne concluerai pas, mais si vous souhaitez allez en profondeur (et que vous profitez du Covid pour lire), voici quelques documents majeurs :


40 cartes pour comprendre la Chine (Hors-série du Monde, que vous pouvez trouvez dans les maisons de la presse ou à la boutique du Monde. 114 grandes pages.


The Great Decoupling China, America and the Struggle for Technological Supremacy, par Nigel Inkster (Hurst 2020). 306 pages denses et précises, depuis les traditions intellecuelles jusqu'à "projecting digital power".


la vision sans complexes d'un entrepreneur chinois high-tech : AI super-powers. China, Silicon Valley and the New World Ordre par Kai-Fu Lee (Hougton MIffin Harcourt 2018). Traduction française : I.A La Plus Grande Mutation de l'histoire : Comment la Chine devient le leader de l'intelligence artificielle et pourquoi nos vies vont changer (Houghton Miffin 2019).


Sans doute plus engagé philosophiquement, mais pour l'instant nous n'en disposons pas encore, The Future of Humanity. Global Civilization and China's Rejuvenation

Et voyez notre dictionnaire pour plus de références de livres et de presse.