Le parcours religieux


(Ebauche très contestable)

Ce parcours est inspiré par notre page sur l'histoire de la religion à Maisons-Laffitte

Les jours de semaine, on ne peut entrer que dans l'église Saint-Nicolas, le seul édifice religieux ouvert en permanence. Des autres édifices, on ne peut voir que l'extérieur, et encore dans la mesure où il n'est pas mis hors de portée par des clôtures.

Le mieux serait de se lancer un dimanche matin, et de commencer, en logique historique, par l'ancienne Eglise. Elle est désaffectée depuis longtemps, mais souvent ouverte pour des spectacles et des conférences. On peut espérer qu'elle le sera plus dans l'avenir, quand le projet de reconstruction du cenre Ianchelevici aura abouti.

De là on n'est pas très loin de l'Eglise anglicane avec son gentil clocher en batière et le jardin autour.

Logiquement, il faudrait alors aller à Saint-Nicolas. Mais on est déjà plutôt du côté de Notre-Dame de la Croix. Allons y par l'avenue Eglé, et passons devant l'ancien couvent de soeurs.

Bien située, quoique discrètement entourée d'arbres, Notre-Dame de la Croix est intéressante par son architecture typique de l'art sacré des années 1950, et les possiblités financières d'une église alors dynamique et soutenue par les Chantiers du Cardinal (à vérifier qu'ils ot contribué à cette construction) et dont l'intérieur aussi vaut la visite, avec sa disposition très ouverte et ses vitraux abstraits.

De là il est temps de rejoindre Saint-Nicolas, voire d'y entendre et même participer à une messe dominicale. Et autour de voir les espaces encore vastes dont dispose l'Eglise, avec le presbytère, les deux écoles religieuse et l'espace d'activités avec le Secours Catholique.

Les plus passionnés pousseront jusqu'à la rue Laffitte, pour voir la modeste chapelle Sainte-Thérèse et le non moins modeste local des Scouts et Guides.