Maisons-sur-Seine 1701 -1800



Le plan de Caron. Jean de Longueil.


Retour aux décennies Retour à l'accueil mansonnien . Dernière révision le 28/5/2022
Références documentaires . Images, photos, cartes postales
Décennie suivante : 1801-1810 . Avant 1700


Contexte général 1751_1760
Contexte général 1761_1770
Contexte général 1771_1780
Contexte général 1781_1790
Contexte général 1711_1800


Le contexte Longueil. Le château et la chasse


Mais, in fine, la Révolution ! Elle est bien accueillie à Maisons, comme en témoigne le discours du maire pour la célébration du 14 juillet 1790.



Piqueur



Puis, assez soudainement, dans la logique des grands seigneurs et surtout de Longueil, on entre dans une logique de gloire, on veut faire venir le roi dans un beau château. Louis XV fait construire à proximité le pavillon de La Muette (dont la restauration devrait s'acheve dans les mois qui viennent).

Autour du château, encore une population agricole, mais surtout des ouvriers et une domestcité au service des maîtres. Mais venir de Paris ou de Saint-Germain reste une longue promenade.
La domesticité n’est pas visible. Au château, typiquement, les cuisines sont en sous-sol, les logements du personnel sous les combles, et ils circulent par des passages discrets.

La population

799 habitants en 1793, 711 en 1900. Pourquoi cette décroissance ?



La révolution

La fin du siècle est dure pour la commune. 1788 de fortes grêles détruisent les vignes.
La révolution ouvre des expoirs. En tête des doléances, le prix du vin.
Pour le 14 juillet 1790 le discours du maire.est optimiste.

Dans la période de disette, le conseil se réunit presque quotidiennement, principalement autour de distributions de farines ou de réquisitions de salpêtre.

Vers la fin du siècle, les réunion disparaissent, et ne reprendront que vers 1805.