L'hippodrome





Retour aux rues et places . Retour à l'accueil mansonnien . Dernière révision le 24/1/2023

Tableau de bord




En juillet 2023, demande de permis pour des travaux. Avis favorable en février 2024.

- Restructuration du bâtiment de la tribune de l'hippodrome actuellement désaffecté par suite de l'arrêt des courses hippiques organisées par France Galop :
- Rationalisation de la surface anciennement consacrée aux courses hippiques pour la reprise des courses
- Développement de nouvelles fonctions en phase avec la politique
urbaine et les enjeux économiques de la ville
- Assiette foncière du projet comprend une partie de la parcelle AH
76 et la parcelle AE 338, Ces parcelles feront l'objet d'une division.

La demande est fait par la société Sasu, Hippodrome dont nous ne savons pas grande chose. Voir tout de même : https://www.societe.com/societe/sasu-neo-883096737.html

Note de la liste TPML le 18/2/2024

3️⃣
🐎 Maisons-Laffitte est-elle encore la cité du cheval ?
L’hippodrome appartient à la ville, soit ! Pourtant, peut-on dire que les choix budgétaires de la majorité municipale traduisent une vision pour la Cité du cheval ? Pas vraiment ! Les actions menées en 2023 relèvent plus de l’anecdote que de la vision : une campagne d’affichage pour la sécurité des cavaliers, la collecte des sapins en calèche et quelques apparitions chevalines dans les événements locaux.
❓Que faut-il faire en 2024 ?
Être l’incontournable cité du cheval de l’ouest parisien et s’en donner les moyens ; notre tribune à paraître dans le journal de la ville du mois de mars reviendra sur les interrogations concernant l’avenir de l’hippodrome mais nous voulons réaffirmer ici notre préoccupation d’en faire un lieu pour les Mansonniens et pour tous les amoureux de sports équestres et d’activités hippiques. La ville doit ouvrir une large concertation pour construire l’avenir en y associant les habitants. Dans son agenda, le cheval doit être le moteur et non la cinquième roue du carrosse. Le cheval doit redevenir un puissant vecteur de lien et de rayonnement : chaque jeune Mansonnien doit pouvoir bénéficier d’une expérience “cheval”, dans le cadre scolaire ou extra-scolaire. Une fête du cheval montrerait la variété des offres et des talents. Au moment des concours et démonstrations, des activités pour ceux qui ne montent pas à cheval seraient proposés autour de la carrière Molière.
Conclusion
✅ Ainsi que nous l’avons déjà fait lors des précédents débats d’orientations budgétaires et lors des autres conseils municipaux depuis juillet 2020, nous proposerons que les budgets de fonctionnement et d’investissement de la ville tiennent compte de ces objectifs.

Note le 29/7/2023

Hypothèse optimiste : l'actionnaire unique de la Sasu Hippodrome est l'Efpfif. Cela lui permet de déléguer, au moins au départ, l'exécution du miimum de travaux indispensables à la reprise des courses.
Le fait qu'une telle société ait été constituée et qu'un permis de construire ait été déposé prouve que la mise en oeuvre du projet se concrétise bien.
On attend évidemment avec impatience l'avis favorable du maire sur ce permis. On pourra alors voir ce qui est propopsé



Juin 2025. Si j’ai bien comris, l’Epfif conserve pour l’instant le bâtiment de l’hippodrome (qui en lui-même ne doit pas valoir grand-chose vu le désamiantage), et le revendra le moment venu à la société de courses. A quel prix, on verra.

Note de ...


Il reste du flou sur les tribunes et de ce que la restructuration impliquera, mais je préfère quand les choses partent sur les bonnes bases chiffrées

Au vu du prix d'achat de la verdure et du prix de vente par l'EPFIF, on peut en conclure qu'à ce jour le bâtiment des tribunes vaut en effet autour d'1M€, une broutille, très certainement lié aux frais colossaux de désamiantage

Quant à son avenir, il faut bien comprendre que l'EPFIF revendra déjà à un promoteur délégataire chargé de désamianter et remplir le bâtiment ensuite
Ma question sur le devenir des gradins extérieurs est restée avec une réponse floue, il est possible qu'ils ne soient plus et que ne reste pour les spectateurs que la possibilité de se tenir en bord de piste, c'est cet espace là qui pourrait être repris par la ville/société des courses ?
Ce qui laisse quand même la question d'une salle de paris, elle aussi potentiellement virtualisée ou délocalisée en extérieur ?
L'avenir de ce bâtiment et son lien avec la société de courses restent encore très imprécis dans le discours

4 avril 2023 : le maire annonce que la société idverde, spécialiste des espaces verts, serait intéressée par l'hippodrome.
https://www.infogreffe.fr/entreprise-societe/339609661-idverde-920114B048320000.html
(et voir le communiqué en fin de page)

- Le conseil municipal a autorisé la mairie à acheter l'hippodrome, au prix de 7,5 millions fixé par les domaines. A quoi il faudra ajouter 5 millions pour le désamiantage. Certains évaluent le coût total à quelque 25 millions.

- "C'est un secret défense. Nous avons de bonnes relations avec France Galop... " (Le maire, interviewé par le Courrier des Yvelines, 15/9/2021)
- L'achat du Rond Boileau questionne certains habitants (Courrier des Yvelines 1/9/2021).

Le projet du conseil municipal pose de multiples questions :
- rentabilité
- nature de l'activité envisagée ; il serait question d'un hôtel. Certains proposentlune thalasso..
Mais, attention, le contrat de vente pénaliserait les activités non hippiques, nous signale Marie-Claude Lemercier.

De plus, dans le contrat de vente entre la ville et France galop, il y a une clause qui bloque de fait toute vente pour une activité non hippique
« L’acte de vente sera assorti d’une clause de complément de prix valable pour une durée de 20 ans. Celle-ci vise à garantir que France Galop percevra un complément dès lors que les propriétaires ultérieurs du site obtiendraient une autorisation de construire ou d’aménager des espaces à caractère non hippique, à la faveur notamment d’un changement de PLU (Plan local d’urbanisme) », précise le communiqué.
Donc tout changement du plu entraînera de fait une indemnité supplémentaire à verser à France Galop
Donc malheureusement, même pas sur que la thalasso, passe , à moins de la mettre dans les tribunes !!!! car autrement, cela implique de changer le PLU et la destination des terrains.
https://www.ouest-france.fr/.../immobilier-la-vente-de-l...


Un hôtel dans l'hippodrome ?




Post. Février 2023 : Le bruit court que ce serait la solution trouvée pour occuper et rentabiliser l'hippodrome.
Les avis sont partagés.
Pour : activité propre, peu bruyante, complémentarité avec l'environnement sportif et la proche Marina de Cormeilles...
Contre : sans intérêt pour les Mansonniens, pollution quand même, accroissement des circulations en ville.
Notre dossier sur l'hippodrome : https://gouvmeth.com/?HippoDrome

Avez-vous un a avis ?

Informations du maire au CM du 27/6/2022


15/2/2021. Inspecteur des Domaines
1/10/21 rapport sur le coût d'acha : t 5M
6/10 Le CM vote pour l'achat
8/11 FG accepte
12/11 FG demande certificat d'urbanisme
30/11 Dr Régional de l'Efiph accepte
5/4/2022 Le coût de désamiantage serait de 8 millions. L' Etablissement public foncier de l'Ile-de-France L'Epfif prend la place de FG
2/6 Domaines.
15./6 Efiph fait offfre au nouveau coût
FG indique que début juillet un conseil d'administration
... on attend un proche dénouement

Voir aussi Le Point

Pour la balade

Dans l'immédiat, on ne peut pas y rentrer, sauf pour aller au gofl. Espérons que ce vaste espace finira par trouver une destination, que ce soit les courses ou d'autres activités.
A l'entrée principale, au bas de l'avenue de la Pelouse, le sympathique café-restant "Le Pur Sang".

Le lieu a beaucoup inspiré les éditeurs de cartes postales.

Histoire des paris

Note de Gérard Finet
Notre hippodrome s'est vidé puis a été fermé. Nous le savons tous, mais j'ai voulu regarder l'évolution de la façon de parier.
QUELQUES DATES :
· 1891 : loi établissant le principe du pari mutuel comme seul principe de jeu légal en France, et prévoyant la redistribution totale de la masse des enjeux aux gagnants, après prélèvements de l’Etat, de la société organisatrice et de l’élevage. C’est la fin de l’aspect arbitraire des bookmakers, qui déterminaient jusque-là des côtes fixes au moment du pari
1931 : Création du PMU – Pari Mutuel Urbain, à qui les sociétés organisatrices de courses délèguent l’organisation et la gestion des paris mutuels, en dehors des hippodromes. La création du PMU marque le début de l’époque moderne des paris hippiques
Depuis sa création en 1931, le PMU n’a cessé d’évoluer, pour devenir le premier opérateur français et européen, et le 4ème mondial. Les étapes majeures sont les suivantes :
1949 : création du Couplé, permettant de miser sur les 2 premiers chevaux à l’arrivée.
1954 : création par le directeur du PMU (Andre Carrus) de paris complexes, offrant des rangs de gain différents et prenant en compte les notions d’ordre et de désordre. Création du tiercé, permettant de miser sur les 3 premiers chevaux à l’arrivée, et qui fera le succès du pari mutuel.
1976 : création du Quarte+
1989 : création du Quinte+, proposé tous les mardis sur une course spécifique, et qui devient le pari de référence des parieurs, devant le tiercé
1991 : le Quinte+ est également proposé le jeudi, samedi et dimanche, en plus du mardi
1996 : création par le PMU de la première chaîne TV hippique française, France Courses, sur le bouquet satellite AB Sat
1997 : le PMU offre la possibilité aux joueurs français de jouer sur certaines grandes courses internationales
1999 : le PMU renomme France Courses Equidia, dédiée aux courses hippiques, et qui se dédoublera en 2011 en 2 chaînes, Equidia Live pour les courses hippiques et Equidia Life pour le monde équestre. Equidia Life disparaîtra ensuite fin 2017, et Equidia Live sera simplement renommée Equidia
2003 : ouverture des paris sur internet, sur le site pmu.f

Notes et documents


Références documentaires . Images, photos, cartes postales

Sur l'histoire de l'hippodrome, voire le livre Maisons-Laffitte, cité du cheval, chapitre "Histoire sinueuse d'une célèbre ligne droite " par Jacques Barreau (Sutton 2007).. Dans sa notice consacrée à Eugène Adam (BAC 2011), Jacques Barreau indique que la création de l'embranchement de voie ferrée se fit "malgré les protestatinos des débits de boisson et des commerçants", mais le président de la République lui- même le décrata d'utilité publique.

"L"architecture hippique de Maisons-Laffitte. Hippodrome et écuries", 21 pages avec photos par Sophie Cueille, dans le BAC de 2011

Fonds Lutz sur l'hippodrome



Vue d'angle





Vue latérale. On voit notamment l'importance des espaces industriellement habitables. Les tribunes ne représentent qu'une assez petite partie de la surface.





L'immense piste




Le lion de Barye. Il ressemble beaucoup à celui du Dahesh Museum de New-York. Mais il y a quelqus différences, notamment sur le serpent.




Un garage à vans

Le site de France Galop

France Galop par Wikipedia

- Histoire du centre d'entraînement sur le site du Parc
- Les écuries




La mairie aura tout tenté !



L'hippodrome sur le plan de 1905...

Hippodrome







Carte du fonds Olivier Faure





Un tableau de Pissarro (fils)




Document et note de Dom Coutel


Vue depuis les coteaux de Cormeilles là ou une mega marina sort de terre en zone soit disant inondable , sur la droite en haut le clocher visible doit être d'évidence celui de l'église St Nicolas inaugurée en 1872.
..
Lucien PISSARO l'auteur de l'œuvre est né à Paris en 1863 et mort à Hewood en Angleterre en 1944 , fils ainé de Camille PISSARO.
..
Son enfance au milieu des amis de son père ,Cézanne, Manet et Monet en particulier le confirme dans sa vocation d'artiste principalement paysagiste.
..
En 1886, il participe avec son père à l' Exposition impressionniste, avec dix peintures, grandement influencées par ces amis Paul Signac et Georges Seurat,
Il est l'un des premiers artistes à s'affirmer du mouvement néo-impressionniste dont le chef de file est Georges-Pierre Seurat, il expose au premier Salon des indépendants.
..
Le tableau présenté ici, est tout à fait dans la lignée de l'impressionnisme. La Seine est le thème central de la composition et l'œil est attiré par la lumière qui émane des méandres de la Seine, contrastant avec un ciel très expressif mais beaucoup plus sombre.

L'embranchement ferroviaire


Ancienne desserte par voie ferrée (Wikipedia)





Le communiqué du maire



Le renouveau de l'hippodrome de Maisons-Laffitte : OLIVIER BROUSSE PDG d'IDVERDE annonce son intérêt pour le site.

Après l'achat par l'EPFIF du site de l'hippodrome à France Galop, le 28 mars dernier, Olivier Brousse PDG du groupe IDVERDE, leader européen des espaces paysagers, "se réjouit de cette décision" et annonce dans un communiqué de ce jour, que c'est :

"Un site idéal pour y mettre en oeuvre des solutions fondées sur la nature en matière d'adaptation au changement climatique comme de protection de la biodiversité, sur lesquelles travaille idverde depuis plusieurs années"

il ajoute :

"idverde pourrait d'ailleurs créer sur-place un campus de formation de ses collaborateurs et faire de l'hippodrome de Maisons-Laffitte un vrai laboratoire d'espaces végétalisés bio-climatiques, au service de toutes les villes et propriétaires fonciers qui souhaitent créer et développer des espaces naturels pour mieux s’adapter au changement climatique et protéger la nature »

Je me félicite du fort intérêt porté par Olivier Brousse pour le site de l’Hippodrome, et je l'en remercie vivement.

A plusieurs reprises ces derniers mois, j'ai reçu Olivier Brousse, la ville a mis tout en oeuvre avec l’EPFIF pour qu’idverde puisse retenir le site de l’hippodrome dans sa politique de développement.

Son communiqué de ce jour marque une nouvelle étape majeure dans le renouveau du site et plus particulièrement des tribunes; la volonté d’idverde de s’y installer va motiver d’autres entreprises à y venir.

Je suis particulièrement fier que la ville puisse accueillir idverde, une société de premier plan dans la biodiversité.