Maisons-Laffitte 1891 - 1900


<.a>


Retour aux décennies Retour à l'accueil mansonnien . Dernière révision le 28/5/2022
Références documentaires . Images, photos, cartes postales

Decennie2011-2020Art_Architecture
Décennie suivante Décennie précédente


La Belle Epoque se poursuit, dans un contexte général favorable de rapide développement économique.
"Belle époque pour certains" titre un des chapitres du livre de Georges Poisson

La population croît rapidement : 4 744 habitants en 1891, 5 622 en 1896, 6739 en 1901, soit une augmentation de 40% en dix ans.
On construit à tour de bras et un peu n'importe comment. Nous ne sommes pas à l'époque des plans d'urbanisme !

La ville n'a pas perdu toute activité agricole, puisqu'on y compte en 1900 90_vaches et deux boeufs, plus 400_chevaux. Mais vers eette époque l'industrie y prend une place non négligeable, en bord de Seine avec un chantier naval et près du centre ville avec l'usine de Borax (rue de Mexico).

Le siège de maire continue à valser, avec une persévance remarquable de l'un d'eux : jJusqu'à 1895, Marius Trussy jusqu'en 1895, Louis Granet en 1895 et 96, Léon Appert de 1896 à 1900, date à laquelle reviet Marius Trussy L'ambiance des campagnes électorales devait être chaude !

On emprunte pour construire de nouvelles écoles, créer une place publique, ouvrir des rues.. et la nouvelle mairie, inaugurée en 1891. La gendarmerie s'insalle rue des Graviers.




La ville commence à exister sur le papier. En 1894 paraît le libre de Galichet, non sans erreurs (en particulier un plan fantaisiste des souterrains, qui feront encore l'objet de vaines recherches dans les années 1980.

Et même les réseaux d'information se profilent, puisqu'un projet de ligne téléphonique est formée en 1892.

A partir d'octobre 1890, paraît en feuilleton dans 'Le Bon Journal" un policier en feuilleton "Le drame de Maisons-Laffitte" (Selon J. Barreau)

Le sport se développe, puisque l' USML est créée en 1896. M. Lebaudy organise même une corrida dans sa propriété de l'avenue Malesherbes (où est maintenant la salle de ce nom.

En 1891, la première course Paris-Brest. Cette course aura lieu tous les dix ans. C'est à l'initiative du mansonen Pierre Giffard. Mais la course ne passe pas chez nous. Et c'est vingt ans plus tard que notre pâtissier Durand créera le gâteau éponyme.

En 1893, un cyclone donne lieu à la création d'un fonds d’entraide. Le budget de 1898-99 comporte un pose "bienfaisance".

Enfin, malgré l'opposition de l'ASP, le Camp Galliéni est créé en 1893.

Le cheval

D'après le site du Parc

Ce n’est cependant qu’un 1897-1898 que l’on peut considérer qu’un véritable centre d’entraînement est créé à Maisons-Laffitte. A cette date, douze entraîneurs de Maisons-Laffitte sollicitent l’ASP pour que les « routes d’entraînement dits ronds de sable ainsi que la ligne droite » soient à mises à leur disposition pour entraîner leurs chevaux. L’ASP répond favorablement et signe des baux de tolérance qui seront rapidement transformés en conventions individuelles.

L'urbanisme et l'immobilier

Documents et références . Images, photos, cartes postales