Un total de 9 pages ont été trouvées avec le mot clé n.

Conseil municipal du 14 mars 2022


Retour aux conseils municipaux . Retour à l'accueil mansonnien. Dernière révision le 20/3/2022

Mail envoyé le 21/3/2022.

Poourquoi tout ce cirque ?


Comment 35 personnes intelligentes, cultivées et (autant qu'on sache) honnutes, peuvent elles produire un spectacle aussi lamentable que le conseil municipal du 14 mars ?

Constat de la catastrophe Quelques avis
Jugez par vous-mêmes : . Le déroulé de la séance et les vidéos

Cherchons les causes :
- un cadre constitutionnel qui ne laisse aucune place à une vraie décision collective
- un maire qui revendique de n'informer qu'a minima.
- un maire qui ne veut pas consulter la population ; et une population qui ne le demande pas : des retraités que l'autorité de ce maire rassure, et des jeunes qui cherchent un engagement politique par d'autres moyens
- des élu.es de la majorité qui suivent sans broncher
- des élu.es de l'opposition qui supportent avec le sourire d'être constamment insultés (et, à la limite, en font un jeu)

Sur les deux premiers points :

Le cadre constitutionnel

Dans les communes de notre dimension, il donne au maire une écrasante majorité. Il ne peut donc y avoir vraiment débat ni même délibération.
C'est à se demander à quoi servent ces réunions du conseil municipal, où tout est décidé d'avance. Elles servent au moins
- à obliger l'équipe en place à présenter, expliciter et archiver ses décisions ; pratiquement personne ne regarde les compte-rendus, même en ligne, même filmés
- à préparer les élus de l'opposition, à se préparer à devenir un jour la majorité.

Informer le moins possible et ne pas consulter la population

"J'ai décidé de nous en tenir au strict minimum obligatoire" dit souvent le maire. Commentaires et exemples.
"C'est ici que ça se passe". Pour un projet de l'importance du parking du marché, on a vu Pierre Duprez (Opah du Vieux Maisons) et Jacques Myard (Entrée de Maisons, Ilôt nouveau au centre de la rue de Longueil) aller jusqu'à des expositions de projets...

Aller plus loin et trouver des solutions


Y a-t-il des solutions . Nous avons des idées, notamment en intégrant l'informatique (réseaux sociaux par exemple) dans le processus. Peut-être aussi dans d'autres attitudes des élus, qu'ils soient de la majorité ou de l'opposition.
C'est peut-être bien naïf. Nous y reviendrons la semaine prochaine.... et vos suggestions seront appréciées !

Pierre Berger
pmberger@gouvmeth.com


A tous les coups, les machines gagnent. Que faire ?


GouvBlog51 Le post suivant ; GouvBlog46 Le post précédent ; L'Index Général
Plus sur les machines

Suivons la bonne vielle trilogie « voir, juger, agir », chère à l’Action catholique où j’ai milité autrefois, il nous faut maintenant voir comment juger et agir.
Ce cadrage n'est qu'une esquisse. Vos contributions seront les bienvenues.

1. Voir

1.1.La machine gagne


Avec les téléphones, les machines sont devenues aussi nombreuses que les hommes. Avec les objets connectés, les humains vont devenir de plus en plus minoritaires. Des objets de plus en plus rares dans un univers de machines.
Pratiquement tous les humains ont accès aux machines... en tant que consommateurs. Mais beaucoup moins nombreux y sont connectés en trant que travailleurs.

Je ne sais pas s’il y aura un après-Covid. Je ne sais pas si la singularité déclassera définitivement les humains.

Mais en attendant, à tous les coups, les humains perdent et la machine gagne.

Les humains ne pvuent plus se toucher ni se rencontrer pour coopérer. Mais les machines sont de plus en plus connectées. La 5G débarque et la 6G pointe à l’horizon. Au sein du "cloud", la communication passe à haut débit et à la vitesse de la lumière.

Les humains n'ont plus le temps de regarder le monde et ses exponentiels changements, mais les caméras et les micros sont partout, des milliards de capteurs s’en chargent notre place, et dans des espaces et des bandes de fréquences autrement plus larges que les leurs, relayés par une « data science » explosive.

Les humains ne peuvent plus décider sans passer par des océans de normes, d’algorithmes, de commissions en tous genres. C’est trop pour nos cerveaux. Populisme et complotisme témoignent de l'incapacité de nos cerveaux à suivre le rythme. Apocalypse cognitive, titre Gérald Bronner (PUF 2020). Mais, même si la loi de Moore n’a plus cours, la puissance des machines continue à augmenter comme leur nombre.



1.2. Les machines devienent invisibles


Pour autant, les machines se font de plus en plus discrètes.

Plus besoin de déparer nos villes et nos campagnes avec des envolées de fils. Même plus besoin de prévoir des chemins de câbles dans les immeubles : les réseaux "s'effacent" (il reste quelques antennes, quand meme).

Avec les hautes résolutions de nos écrans, les pixels disparaissent.

Dans un appartement, Alexa ou ses sœurs sont invisibles si vous n’y faites pas attention

Les caméras et la plupart des capteurs deviennent microscopiques, au point de pouvoir être injectés par essaims dans nos corps.

Quant à la puissance, des processeurs bien supérieurs aux "mainframes" d'autrefois se cachent dans le moindre smartphone.

Bref, si « les robots » prennent le pouvoir, ce n'est pas dans des corps humanoïdes copiés maladroitement sur les nôtres. Ils n’ont pas besoin de ces formes d'incarnation élaborées par la vie pour faire émerger l’humain de l’animal.

D’ailleurs, pour nous contrôler, ils n’ont même plus besoin de nous donner explicitement des ordres. Ils nous connaissent assez, et chacun d’entre nous en particulier, pour nous influencer gentiment sans en avoir l’air dans le sens qui leur convient (ou qui convient à leurs propriétaires). C’est le « nudge ».

1.3. Les humains préfèrent les machines


Si les machines gagnent, c'est aussi parce que les humains ne se défendent pas eux-mêmes.

On peut accuser le Gafa et la Chine, bien sûr. Mais ils ne sont pas les seuls responsables ! "La presseion des marchés n'est rien d'autre que la somme de nos exigences contradictoires... Cet être irrespnsable et dangereux, cette personne à mettre rapidement hors d'état de nuire, c'est vous. C'est lui. C'est moi....." (Edouart Tréteau, dans son livre Analyste)

58% des entreprises déclarent avoir augmenté leurs investissements dans les équipements informatiques et digitaux. En revanche, seules 46% d'entre elles ont investi dans les compétences digitales de leur personnel... 20% des entreprises ont renforcé leurs équipements dans la composante matérielle du digital mais... pas dans la dimension humaine" (Une enquête (non publiée) de Radu Franceanu et Jérôle Barthélemy, à propos du télétravail).

Les humains consacrent beaucoup d'énergie à se combattre les uns les autres. Citons:
- la bipolarisation de la vie politique (américaine tout particulièrement) ;
- "Putsches, raids et coups fourrée, le capitalisme français sent la poudre" (Le Monde 23/1/2021) ;
- les "sciences humaines" sont les parents pauvres de la recherche et, notamment en France, bien séparées des "sciences dures";
- les religions pourraient recentrer sur l'humain à partir du divin. Mais l'irrationalité de leurs dogmes d'origine les poussent soient à devenir des formes particulière de psychologie positive, soit à s'enfermer dans les traditionalismes et les violences ;
- la psychologie positive elle-même, en tous cas celle qu'on voit proliférer dans la presse, est essentiellement centrée sur le développement personnel et non pas sur la construction d'une vie sociale plus avancée. A part des doctrines comme la CNV, par exemple.



2. Juger


2.1. Positif


La montée des machines nous a apporté beaucoup et va continuer de le faire. Internet, Youtube et Wikipedia suffisent à le dire.
Imaginons la situation actuelle sous Covid si nous n’avions pas le télétravail, par exemple.
Mais on pourrait faire un répertoire plus détaillé et quantitatif (niveau de vie, allongement de la durée de vie, etc.).

2.2. Négatif


Quelques conséquence majeures :

- La pollution par les machines en général, et par les machines informatiques en particulier, non seulement pour leur consommation électrique mais plus encore pour leur construction et leur destruction.

- Inégalités et concentration des pouvoirs Du Gafa et d’Elon Musk à Xi Jiping. De Bernard Arnault aux SDF. Du G7 aux pays les moins développés. Les machines n'en sont pas la seule cause, mais elles y contribuent puissamment. Ce n'est pas nouveau. A la fin du XIXe siècle, la vapeur et le chemin de fer ont drainé l'argent et la puissance vers les grands entrepreneurs (Morgan, Rockefeller aux Etats-Unis, les Laffitte, Péreire... en Europe, sans compter les Rotschild.

- Pertes de liberté, que ce soit sous le règne de la publicité et des réseaux sociaux ou des pouvoirs autoritaires.

- Pertes de fraternité par l’éloignement (là c’est plutôt le Covid qui est en cause) mais aussi par l’addiction aux écrans (bien qu’ils créent aussi des liens, amicaux, amoureux, compétitifs, de complicité, etc.).


2.3. L'humain ? Qu'est-ce que nous avons d'essentiel pour le monde ?


Mais avant d'aller plus loin et d'agir, ne faut-il pas nous demander ce qui est essentiel. Ce qui est tellement important dans l'humain qu'il faut y sacrifier, ou plutôt y subordonner tout le reste, et surtout toutes les machines.

Pas simple. Mëme si l'on a des ancêtres à respecter, et surtout des enfants et des petits-enfants qui vont vivre à plein les année qui viennent.
Si on le leur demandait, auraient-ils des réponses claires ? En cette période de Covid, j'ai l'impression qu'ils ont des soucis plus immédiat. Et tous les jeunes ne sont pas Greta Thunberg !

Ici, je prends le risque de choquer ou simplement de dire des bêtises.

Je crois encore à une "téléologie moderniste" (mot employé récemment par mon ami Stéphane Trois Carrés, qui considère que c'est totalement dépassé). Je crois que l'évolution du monde a un sens, depuis le big bang jusqu'à nos jours. Il y a eu la montée vers la vie, puis la montée le plus grand cerveau. Thème à la mode dans les années 1950. Dès cette époque, où l'on sort de quarante ans d'horreur, on voit se profiler un moment de crise. D'autant plus que la quête du surhomme a été une des bases du nazisme. Teilhard de Chardin reprend le thème dans un cadre chrétien.

Mais les "trente glorieuses" (1946-1975, voir Wikipedia vont faire oublier ce thème, avec des progrès réels dans les niveaux de vie. Et une absence de guerres mondiales qui dure jusqu'à ce jour. Mais le progrès "moral" est sacrifié à la liberté d'entreprendre à partir des années 1980 (doctrine de Chicago, Reaganisme). Ni les crises financières ni le terrorisme, ni la montée "exponentielle" des inégalités ne changent ces orientations. Les risques écologiques sont de plus en plus dénoncés, mais sans réponse suffisante.

Le Covid, on a pu croire d'abord que la vague retomberait assez vite, et que l'on pourrait sauver l'économie et le social en l'état, "quoi qu'il en coûte". Aujourd'hui (27 janvier 2021), les vagues se succèdent et les variants se multiplient. On voit mal aujourd'hui comment l'on pourra continuer dans cette voie.

Nous devrions aller vers une dématérialisation, une délocalisation des valeurs. Jésus lui-même y avait appelé "Vous m'adorerez en esprit et en vérité" (Saint Jean). Mais si l'esprit est prompt, la chair est faible ((Mc 14, 37-38)... et toutes les "religions du livre" se réfèret à des lieux : Jérusalem, Rome, La Mecque. Le Covid les oblige à s'en détacher un peu...

Alors, s'il y a une téléologie et un sens de l'histoire, elle va maintenant vraiment passer par un changement en profondeur.

Qu'est-ce que nous pouvons/voulons préserver/développer dans ce changement ?

1. Nous ne voulons pas nous changer génétiquement.

Nous refusons l'eugénisme et les manipulations génétiques. Mëme

Alors il faut nous accepter avec nos limites. Par exemple écrit El Watan : " Grâce à son aptitude à penser le réel au lieu d’agir sur lui, l’homo faber a pu se hisser au stade d’homo sapiens, à bâtir des civilisations, mais comme il n’arrive pas toujours à contrôler son instinct de destruction, l’homme a vite fait de détruire ce qu’il a construit et les choses en sont allées ainsi depuis l’aube de l’humanité jusqu’à aujourd’hui. 12 janvier 2013) (d'après Wikipedia).

2. Nous voulons rester libres, et si possible de plus en plus libres

Cette volonté même de liberté implique la possibilité de la transgression. Et de transgressions qui ne soient pas de simples jeux sans conséquence.
En quoi pouvons nous conserver et développer cette liberté. A propos des armes autonomes, Scharre a développé une belle modélisation en trois points
- l'espace et le temps de cette liberté
- l'absence de contraintes extérieures
- l'intelligence des comportements (c'est le mot de Scharre, mais intelligence ouvre toujours sur des débats sans fin, on pourrait donc dire plus prudemment "complexité" et/ou "adaptabilité" des comportements.

3. Nous voulons devenir égaux

Pour moi, l'essentiel de l'humain, c'est la volonté. Avec l'intelligence et la conscience bien sûr.

Les valeurs individuelles : conscience, identité
Les valeurs collectives : liberté, égalité, fraternité

Si on admet qu'il y a un mouvement global, y compris à partir du big bang, on peut considérer qu'il y a une montée, progressive mais par à-coups, dans le degré de complexité des êtres.
L'homme occupe le sommet cette complexité, et il n'est ce qu'il est qu'avec le concours des technologies. Homo faber autant qu'homo sapiens.

  • Grâce à son aptitude à penser le réel au lieu d’agir sur lui, l’homo faber a pu se hisser au stade d’homo sapiens, à bâtir des civilisations, mais comme il n’arrive pas toujours à contrôler son instinct de destruction, l’homme a vite fait de détruire ce qu’il a construit et les choses en sont allées ainsi depuis l’aube de l’humanité jusqu’à aujourd’hui. — (El Watan, 12 janvier 2013) (d'après Wikipedia).

3. Agir


Distinguons deux paramètres : dans quel sens, à quel niveau.

3.1. Dans quel sens


Si on se réfère à la guerre de 40, il y avait trois attitudes principales :
- les résistants : se battre, saboter, rejoindre De Gaulle, espionner pour lui… ; mais on ne peut pas tout débrancher, même dans nos pays démocratiques et les destructions
- les collaborateurs : profiter au maximum et sans scrupules
- les français(e) ordinaires : continuer comme on peut, en acceptant des compromissions et en résistant un peu quand l’occasion se présente.

Mais cette approche est trop négative : la machine est une concurrente, potentiellement dangereuse. C'est aussi une alliée indispensable, voire une amie pour beaucoup.
Il faut donc ajouter une quatrième attitude, que nous pensons la meilleure: coopérer positivement avec les machines, y compris pour leur développement. C'est notre formule "Aimons nos machines, si nous voulons qu'elles nous aiment ; mais aimons les sans faiblesse".

Pour que les machines (et ceux qui les possèdent ou contrôlent) ne nous considèrent pas comme des ennemis, il faut /
- que nous restions forts, individuellement en ensemble (démocratie)
- que la machine nous perçoive comme des alliés ou des concurrents dangereux.

Nous proposons une approche "de progrès" :

- en excluant que nous modifions génétiquement la nature humaine elle-même (eugénisme)
- en considérant que la situation actuelle est le résultat d'une longue montée de la complexité des êtres, depuis le big bang jusqu'aujourd'hui
- qu'à partir de l'humain cette montée s'est faite par une combinaison de l'animalité humaine, de ses outils et machines, et de cette construttion intermédiaire qu'on appelle la culture,
- que le besoin de progrès est constitutif de l'humain, même si le progrès n'est pas facile à définir,
- que la situation actuelle n'est qu'une étape qui ne peut durer pour des raisons aussi bien écologiques que de dépassement de nos capacités,

il faut chercher le progrès dans un co-développement des machines, de notre éducation et de notre culture

En allant vers un apprentissage permanent. Selon le modèle de Seidel et al. conçu pour les designers/informaticiens, mais qui peut se généraliser


C'est assez aussi le modèle d'Aral dans The Hype Machine



3.2. A quel niveau d’organisation


3.2.1. Individuellement

- une ascèse pour éviter les addictions (par exemple, dans mon cas, ne pas allumer les ordinateurs le dimanche matin) ; mais une ascèse de maîtrise, pas de punition ; un plaisir est bon si l'on peut s'en passer (Platon ?)

- s’informer
- ne pas laisser les machines allumées plus que nécessaire
- conserver et réparer les matériels aussi longtemps que possible ; acheter des produits écologiques
- privilégier le logiciel libre
- agir violemment, notamment par le hacking
- réussir des coups médiatiques (Greta Thunberg)

- le co-développement de son système personne d'information, d'applications personnelles, la personnalisation de son interface de travail et de plaisir

Limites :

3.2.2. En petits groupes


- militer dans les associations et les partis politiques qui résistent ou agissent. - militer dans les associations et les partis politiques qui résistent ou agissent ; éventuellement les créer<
- utiliser les réseaux sociaux
- se battre pour que ces groupes fonctionnent de manière démocratique, inclusive (le mot est à la mode)
- tactical media (interventions peu visibles mais efficaces dans le fonctionnement des réseaux)

Limites : face au Gafa, une petite association peut difficilement se faire entendre

3.2.3 Dans les entreprises et structures plus grandes


- participer à la gouvernance
- appliquer « de bonnes pratiques »
- développer normes et standards >
- se battre pour l’éthique (ISR, ESG, entreprises à mission…)

Limites : même si l’on se dégage des approches purement libérales (l’entreprise n’a d’autre but que de profiter à ses actionnaires), les bonnes intentions ont leurs limites (voir par exemple les problèmes actuels de Danone)

3.2.4. Au niveau poliique, local et surtout national


- faire évoluer la législation et la réglementation.

Limites :
- on étouffe déjà sous le poids des obligations


Références et liens


- Vers un numérique responsable. Repensons notre dépendance aux technologies digitales par Vincent Courboulay (Actes Sud 2021). Positif, mais essentiellement dans le sens de la résistance et du développement personnel et familial. ).
- Vers un numérique responsable par Vincent Courboulay (Domaine du possible 2021). Orienté vers une recherche personnelle d'indépendance, en concluant sur un chapitre concret : "Une journée numérique responsable".

Un AI qui planifie ses apprentissages
- En 2020, le chômage a explosé en Ile-de-France. La crise sanitaire (Le Parisien 28/1/2021)
- Trimestre record pour Microsoft, porté par le Cloud (Les Echos 28/1/2021)
- Les robo-advisors peinent à s'imposer dans le monde de l'épargne (Les Echos 28/1/2021). "Des frais plus bas, une meilleure disponibilité, un conseil plus "indépendant" " . Mais manque de transparence.
- La fin de la mégamachine, par Fabian Scheider (Seuil 2020). En quelque sorte une approche du type Colibri.607 pages pour pas beaucoup d'idées nouvelles.
- Le salariat, ultime victime de la pandémie (Le Monde 24-25/1/2021)
- Semi-conducteurs : le monde face à la pénurie. Handicape lourdement le secteur économique (Le Monde 24-25/1/2021). "Le marché des semi-conducteurs est l'un des mieux placés pour tirer profit des tendances qui ont émergé dans un monde post-virus toujours plus digitalisé"</br>
- Les souverainistes surfent sur le complotisme (Le Parisien 24/1/2021)</br>
- "La digitalisation de toute interaction humaine imposée par le Covid va accélérer la refonte de tous les services en Chine" (Les Echos 22-23/1/2021)
- Trop de complexié génère "bullshit management" et bureaucratie (Les Echos 21/1/2021)
- Dans certains milieux ruraux, la culture anti-études reste très forte (Le Monde Campus 21/2/2021)
- Heidegger et la question de la technique (Wikipedia)
- Aalyste par Edouard Tétreau (Grasset 2005).

Santé Les professionnels


Retour aux généralités sur la sante

Les médecins, généralistes et spécialistes. Individuels, libéraux, cabinets et centres de santé

Dentiste, stomatologie
Dermatoloue
Neurologue
Rhumatologye

Homéopathes

Diététicien. Compléments alimentaires, curatifs, sportifs

Kinési
Podologue.
Ophtalmo Opticien + spécialistes diplopie. Derrière, de gros fabricants.
Audioprothésistes. Industrie derrière.
Pharmacie. Médicaments mais aussi conseil, et parapharamacie. Vaccination. Derrière les boutiques, usines de fabrication, réseaux de distribution. Recherche.

Drogues, CBD Salles de shoot. Alcolos anonymes

Associations

Prothésistes. .Prothèses. Pacer. podologue
Kinés. Sport. Etablissements spécialisés. Centre de suites, ex. MGEN

Psychologie. Méditation, Yoga. Taichi. Y compris la religion, les miracles, les utopies, les réseaux sociaux comme rassurants et/ou stimulants

Formateurs, coaches

Esthétique. Chirurgie. Coiffeur.

Médias d'information. Vidal. Larousse médical. Google et Wikipedia.

Sécu, assurance, mutuelle

Pompes funèbres

Etablissements publics, privés

Lunetteries, Audioprothsistes

Sécurité sociale, mutuelles
Nouveaux médicaments.
manger, diététiciens, bio

Sport
Associations à base psycho.

autres services aux hospitalités télévision, wifi, livres

Mutuelles et grande sécu

Asiles, enfermements, camisole chimique
Compromis. Salles de shoot

L'Etat. Ministère de la santé. ARS.
Commune. CCAS
Associations

Centres médicaux, hôpitaux. Groupements d'hôpitaux (APHP)

Du CHC à la polyclinique


La santé à Maisons-Laffittr . Retour à l'accueil mansonnien . Dernière révision le 13/3/2022


Actu Ile de France</a> Historique jusqu'à 2015

2013
La manif contre la fermeture. Article d'Attac 20 février 2013. Nombreuses photos.

1929. Fondation de l'association des jockeys

1931-1932; un nouvel hôpital des jockets (Barreau_MLMag) Hôpital des jokceys 45 avenue de St Germain

1975. Nouvel hôpital public

1988. Maison de retraite médicalisée à l'emplacement de l'ancien hôpital



.
L'hôpital des courses

2013 2013/18/2/ Au conseil municipal : Situation_Hopital_des_Courses



.
La manifestation de 2013. 14 ou 20 avril

2013. Note de MCL. Il y avait aussi les syndicats dans la bagarre et beaucoup de distribution de tract sur le marché, dans les gares et beaucoup de discussion pour y arriver. J'ai même reconnu, un copain de la section du PCF qui tient le corbillard !!!, Et une pétition qui avait récolté beaucoup de signatures par le comité de défense qui réunissaient beaucoup d'organisations. Myard a toujours eu un pouvoir très personnel. L'histoire de la maternelle coteau date de son premier mandat !!!!!! Et déjà certains élus de sa majorité n'était pas, d'accord, notamment celui qui s'occupait des écoles et que j'avais connu comme président de la Peep. Il était bien content que la FCPE dénonce le projet !!!!! Car déjà difficile pour lui bien que pas un perdreaux de l'année en politique d'arriver à se faire entendre par Myard qui n'avait pas autant de bouteille qu'aujourd'hui.

2015 Yvelines 78 de Korian à Vivalto

2016 Rapport de la Haute autorité de la santé L'entité juridique est "Fondation du Centre hospitalier des courses



2017 Site de Maisons semble périmé


.

2022 La nouvelle résidence, projet


SI ANDRE ADELE ET SON ÉPOUSE REVENAIENT.
Je n'aimerais pas être à la place de celui qui devrait expliquer laborieusement au couple Adèle pourquoi en place de leur donation pour un hôpital destiné au personnel du monde équin dans le besoin , avec même pour les âmes en peine une adorable chapelle av de St Germain, .................que maintenant tout est rasé hôpital comme chapelle , pour érigé à la place un ehpad et des appartements de luxes inaccessibles au commun du personnel des courses.... restant encore à Maisons !


Je suis profondément triste, j'ai bien connu Monsieur et Madame Adèle puisque j'ai eu le bonheur d'être leur secrétaire jusqu'au décès de ce merveilleux homme de cheval. Sur son lit d'hôpital, on lui portait les engagements , il a travaillé, en "distanciel" jusqu'à sa fin de vie. Il avait un amour immodéré pour le cheval, même au plus mal, pas un cheval ne partait à l'entraînement sans que Monsieur Adèle ne touche les jambes des chevaux qu'il ne trouvait pas en forme...120 chevaux qu'il connaissait mieux que quiconque. Il faut l'avouer il préférait le cheval à l'homme...lorsqu'il pleuvait les jours de courses, ils s'inquiétait pour ces pensionnaires qui allaient rentrer trempés, madame Adèle me disait en riant et les hommes aussi vont être mouillés, mais ça...😁😂😂
Finalement il avait raison , quand on voit le peu de reconnaissance que l'homme a eu à démolir ce bâtiment riche d'histoire.
Si Monsieur Adèle revenait il dirait : "ah ils sont beaux"...!!! C'était son expression favorite ...
Un conseil Monsieur et Madame Adèle, ne revenez jamais dans cette ville qui vous a oubliés et sachez que vous serez toujours dans mon coeur.

Je ne comprends pas pourquoi on n'est même pas fichu d'avoir un souvenir de leur nom dans la ville pas plus la résidence de leur ancienne maison que l'ex pavillon Adèle ou même une rue. Par ailleurs je m'interroge toujours sur les moyens employés pour disposer de la fondation ? C'était un don à la ville ??

Le management


"
Document Manager-Go




Retour aux noms communs . Dernière révision le 7/9/2021
- Voir gouvernance, direction.

- Coup de fatigue. Ces manageurs qui ne veulent plus gérer d'équipe (Le Parisien 18/10/2021)
- Les dix sujets qui troublent le sommeil des patrons (Les Echos 18/3/2021)
- The End of "Short-Termism". (Fortune 1/9/2015)
-L'entreprise nouvelle génération par Luc Bretones, Philippe Pinault et Olivier Trannoy (Eyrolles 2020)

- Lost in management. La vie quotidienne des entreprises au XXIe siècle, par Francis Dupuy (Seuil 2011). Un regard critique: les entreprises sont en passe de prendre le contrôle d’elles-mêmes la base, au niveau des intermédiaires et des exécutants.
- Le management de la colère, par Christine Ducros et Jean-Yves Guérin (Milo 2010)
- Références antérieures à 2005
- Manager son temps et son énergie. L'organisation du temps en équipe par Marie-José Couchaere (ESF 1008). Séminiaires Mucchielli
- Management. Stratégie et organisation, par Jean-Pierre Helfer, Michel Kalika et Jacques Orsoni (Vuibert 2008).
- Operations Management, par Nigel Slack, Stuart Chambers et Robert Johnston (Prentice Hall 1995)
- Toutes les théories du management. Les idées essentielles des auteurs les plus cités. Par C. Kennedy (Maxima 1993).
- Systèmes intelligents de management. Diagnostic, analyse et assistance à la décision, par Jean-Maris Choffray (Nathan 1992)
- L’entreprise à l’écoute. Apprendre le management post-industriel par Michel Crozier. (Interéditions 1989). En simplifiant beaucoup: les problèmes industriels étanT résolus, c’est l’écoute - Madame et le management, par Christiane Collange (Tchou, 1969). Contrairement à ce que le titre laisserait penser, ce n’est pas une étude sur le genre, mais la description de la vie d’une mère de famille impliquée aussi en entreprise. Le livre a 40 ans, mais reste plaisant par son humour.
- Propos de O.L. Barenton, confiseur, par Auguste Detoeuf (Tambourinaire 1960). Ce fut un classique à son époque. Concret, pratique, un peu désabusé.

Cinéma intérieur

Histoire de la relation clientèle

Business Intelligence


Yann Minh



Mes notes


La conscience, en continu, pourquoi
Que voudrait dire une conscience dans le discret, non continu. Mon identié

De toutes façons il faudra numériser, coder pour agir, déecidet
le sens

générer un film continu pour des machines, pourquoi ?
il faut du continu pour les fonctions dérivables
continuité du hardware sous-jacent, et de ses contenus, qui sont continument présents
L'action nécessite une permanence dans le temps
Psychologiquement, difficile d'imagine que l'univers serait recréé toutes les microsecondes, tous les cycles de base d'un grande machine
le continu comme moyenne d'un immense digital

le texte fait la jonction continu/discontitu
Langage naturel,
fonctions dérivables (le dessin de eee Marcel)



https://www.startpage.com/fr/

À : 1 Pierre Berger; 1 pvicario; 1 Legoistre Laurence
Objet :Confinés chez soi, à regarder la mer...

https://www.youtube.com/watch?v=DWAimRRUCCY



Question d'influencer la marche du monde Tu as plus à dire avec ton passé qu'avec tes prévisions à mon avis.


Je me pose aussi la question.

Ce qui peut intéresser dans mon passé, c’est que

1. mes souvenirs remontent aux années de guerre. Donc couvrent une longue période.

2. du fait de la guerre, un certain nombre de technologies anciennes restaient utilisées à la campagne : j’ai vu une batteuse tourner avec une locomobile à vapeur, battre du blé au fléau (là, c’était pour se cacher des Allemands), un forgeron tirer sur son gros soufflet ; j’ai passé des vacances dans une ferme limousine quasiment autarcique, etc.

Un peu plus tard, j’ai commencé ma carrière dans une petite compagnie d’assurances qui avait peu investi et travaillait encore avec des machines à cartes perforées d’avant-guerre.

3. Du fait de mes passions, en partie héritées de mes parents, puis de mon métier, j’ai pu suivre de près l’évolution de l’informatique.

- -
J’ai en fait écrit des pages et des pages pour mes mémoires. Il faudrait y mettre un peu d’ordre.

Et en ce moment, le présent m’intéresse encore plus que le passé. Si je fais de la prévision, c’est plutôt à court terme : que va faire Biden, comment va évoluer la Chine… et nous et nous, bien sûr.




Le doute



le doute est le compagnon inséparable de la décision.
Tu sors ça d'où ?
De ma petite tête.
J’ai énormément lu et écrit sur la décision.
J’ai été membre d’un groupe qui s’appelait « SIAD » systèmes d’inforamtion et aide à la décision.
Voir https://gouvmeth.com/?MotsComm#Decision (y compris le lien sur les références antérieurs à 2005).
Mais je n’ai rien mis sur le doute. Peut-être parce que inconsciemment je partageais ton « une machine ne doute pas », qui d’une certaine façon est de sens commun.
Et, dans mon dictionnaire de 2005, il n’y a que deux lignes sur incertitude http://www.diccan.com/dicoport/AHDicnci.htm
Je vais étoffer ça.


Je repars es bases.

Par exemple le Robert :

Doute : 1. Etat de l’esprit qui doute, qui est incertain de la réalité d’un fait, de la vérité d’une énonciation, de la conduite à adopter dans une circonstance particulière

2. Un doute… jugement par lequel on doute de quelque chose.

Douter : être dans l’incertitude..

Douteux : dont l’existence ou la réalité n’est pas certaine.

Saint Thomas

Dubitatio dicitur dupliciter, scilicet, motus rationis supra utramque partem condictionis, cum formidine determinandi alteram partem ejus, et formido affectus ad aliquod terribile sustinendum. Prima non fuit in Christo sed secunda, non secundum rationam sed secundum sensualitatem.

(On emploie doute dans deux sens
- un mouvement de la raison sur les deux parties d’une alternative, avec la peur d’en choisir une
- un sentiment de peur d’avoir à supporter quelque chose de terrible.
Le Christ n’a jamais doute ans le premier sens, mais il a douté dans le seond, qui relève non de la raison mais des sensations. }

Assez étonnant de trouver cette présence de l’affectif (la peur) dans les deux cas de figure. Mais au fond c’est assez bien vu.

Chez Descartes, ça a l’air assez compliqué. A première vue, ce qui me frappe dans le discours, c’est la naïveté de la méthode, en partant de l’évidence : « Ne recevoir aucune chose pour vraie que je ne la connusse évidemment être telle " » !!!

Pour moi, là, on est loin de la science. Pour moi (ai-je raison), il y a deux sources de connaissance scientifique, l’induction et la déduction.

Et les deux modes sont irrémédiablement affectées de doute :
- l’induction parce qu’elle part de l’observation des faits, et qu’on ne peut jamais être sûr un qu’un nouveau fait ne remettra l’assertion en cause,
- la déduction parce qu’elle part
. soit d’un axiome, qui souvent n’a rien d’évident (par exemple les axiomes de la topologie),
. soit d’une observation, et on est ramené au problème précédent.


Pour moi perso, si je peux me permettre d’essayer.

Un humain doute quand il prend conscience d’une incertitude, et que c’est fâcheux, soit intellectuellement (on voudrait bien savoir) soit pratiquement (il faut décider).

Dans le cas d’une machine, on ne peut parler de conscience (question pour moi sans réponse actuellement). Le doute va apparaître
- « intellectuellement », si une entité extérieure (par exemple un humain mais pas forcément) lui demande de répondre à une question et qu’elle ne peut pas trancher (mon mini-programme, ou bien cas des signaux faibles et d bruit, ou bien présence de contradictions dans la base de connaissances) ; alors elle peut répondre « je ne sais pas » (ou une autre formule moins anthropomorphique)

- pratiquement si elle doit mener une action ; alors ou bien elle interrompt son fonctionnement, ou bien elle a recours à un des procédés que je t’avais listé l’autre fois) ; deux exemples :

.a : on assigne à un robot à roulettes d’aller à un endroit ; il y a des obstacles à contourner ; il doit choisir le plus court chemin, mais en l’occurrence les deux chemins sont aussi longs l’un que l’autre ; alors il peut tirer au hasard, ou faire intervenir d’autres paramètres, par exemple des consommations d’énergie plus importantes d’un côté que de l’autre si le sol n’est pas plat)

- b : on assigne à un drone armé de surveiller une zone et de tirer sur tout objet ennemi ; s’il est incertain sur ami/ennemi, il peut ne pas tirer, faire appel à d’autres sources d’information pour identifier l’intrus, ou faire appel au militaire qui en a la charge.


- - -

Je suis cinglé de me lancer dans ce genre de travail alors que Biden est en train de former son gouvernement, Xi Jiping de préparer l’invasion de Taiwan et Macron son prochain topo sur le rôle de l’Europe dans le Monde quand il sera président de l’Europe…..

Tu est un démon tentateur, vieux frère !



ttttttttttt

Le doute scientifique fit son apparition avec ce qu'on appelle les « philosophes », il convient de mettre des guillemets. Au XVIIe siècle, le terme de philosophe recouvre ce qu'aujourd'hui on nommerait savant, scientifique, mathématicien ou physicien.La rupture provient du développement de l'observation et des appareils de mesure (de temps, d'angle, de distance, de poids...), par des précurseurs tels que Copernic (religieux), Tycho Brahe, Kepler, Giordano Bruno (religieux), Galilée (religieux également), dont les observations, notamment astronomiques, scrupuleusement notées et mesurées, entraient en contradiction avec la nitroglycérine des enseignements de l’Église romaine.
Le doute scientifique émergera peu à peu de cette attitude de mise en doute : les vérités de l'église, par définition, sont des vérités révélées, donc admises. Or, au XVIIe siècle, il fallut tout un travail de grands esprits issus de l'humanisme pour faire sortir du corpus religieux certaines vérités qui n'avaient pas de rapport ontologique à la religion. Au centre de multiples débats, les querelles tournant autour de l'astronomie et de la question de savoir si la Terre ou le Soleil était au centre de l'univers sont les plus connues et médiatisées.
La science nait donc de cette confrontation entre observations par des hommes de science, publication de ces mesures (comme les tablettes périodiques des planètes), et, au départ, des vérités que l'église avaient intégrées dans son enseignement depuis presque mille ans, mais qui, de procès en procès, puis en querelles, disputes, polémiques, vont amener à séparer ce qui relève du religieux et ce que les hommes de l'époque nommaient la philosophie naturelle et que nous nommons sciences.



Ce doute là, c’est le doute scientifique. Qui a été au cœur de mon évolution bien entendu.

Est-ce qu’on pourrait programmer ça ? Pas évident. Mais pourquoi pas.

Il faudrait construire une sorte de système expert, enregistrant tout ce qu’enseigne une religion. Le genre de travail qui a été fait pour le catholicisme
- Enchiridion symbolorum, par Henrici Denzinger (Herder 1950). Assez gros bouquin en latin. Peu utilisé. On se contente en général du Credo, ou du catéchisme. Ensuite on peut construire un autre système avec les faits scientifiques admis et traitant des mêmes sujets.

Et mettre du doute quand il y a contradiction (la terre est-elle plate)…

2. Le doute, au sens plus général « Le doute est une interrogation. Il peut être le pressentiment, limpression dune réalité différente. Il soppose à la certitude, notion de ce qui est sûr et qui nest pas discutable. » (Wikipedia).

Mais cette définition est encore bien partielle. Il s’agit d’un doute sur la réalité d’une assertion.

Le doute devient important quand il porte sur ce que l’on veut ou doit faire. Dois-je prendre la mer alors que la météo …
Et en justice. Un procès vise précisément à lever le doute sur une accusation. Et l’accusé s’en sortira peut-être « au bénéfice du doute ».

Là, c’est certainement programmable, même si mon petit exemple est évidemment simplite.

Je parle de ça dans la partie 8.7 de « La recherche d’une vie ».

3. Le doute est aussi très présent dans le livre de Scharre sur les armes autonomes. La question se résume à « faut-il tirer ou pas »
. Il commence par une expérience personnelle, quand il était dans le bled afghan et qu’une petite gardeuse de chèvres est passée par là. Innoncente ou complice des talibans ?

Ensuite il s’étend longuement sur la prise de décision par l’engin autonome ou par l’homme qui le contrôle.

Et tout le bouquin tourne autour d’un doute : faut-il construire des armes autonomes ?

Sa conclusion : il ne faut pas, mais tous les pays le feront s’ils se sentent trop menacés.


en supposant qu’il n’y aura pas un ouragan dans les heures qui viennent.
On ne suppose pas : dans les heurs qui viennent (et dans la Manche) on est aussi certain que l'on peut l'être (statistiques).
Dans les heures qui viennent à la Martinique, ça peut arriver (ce sera prévu à - 2 jours)
Je pense qu'il y a un domaine de définition de la fonction prévisions. D'ailleurs le bulletin marine donne des probabilités depuis 2015
Actuellement :
le 24 fiabilité 95
le 25 ... 90
le 26 ... 90
le 27 ... 80
le 28 ... 75
le 29 ... 70
le 30 ... 65
le 01 et suivants ... non mentionné

Et on est dans unee situation assez simple d'anticyclones. C'est rare.




ggggggggggggggggggggggggggg

Pourquoi, par quelle nécessité, L’Église en est-elle arrivée là ? Peut être par nécessité sociale plus que par escroquerie. Comme dans le Brexit le "chef" suit le désir inconscient de ses troupes.
Bonne question.
Idée : sans doute une synthèse était impossible entre le christianisme traditionnel et « la science ».
J’ai rouvert Teilhard il y a quelques jours. C’est de la rêverie. Superbe, mais finalement aussi vide que la Somme Théologique.

Vaste sujet…
Alors il y a eu trois attitudes :

- les traditionalistes, qui ont dit plus ou moins m… à la science (mon frère Jean-Marie, les évangéliques et les créationnistes…)

- les renégats comme moi, qui sont passés à l’athéïsme (moi, mon frère Joël)
- différents degrés de « collabos » par exemple mon frère Marcel, disciple des Jésuites, qui est resté croyant jusqu’au bout, mais en faisant omerta sur tous les problèmes difficiles ; l’Eglise romaine est à peu près dans la même situation.
Bon, c’est juste comme ça.





L'athéisme n'est pas une religion


Dans une religion, il y a toujours des gens qui parlent au nom de Dieu. Moïse, Jésus, Mahomet. Et plus ou moins un clergé qui parle en leur nom.

Dans une relgion, il y a le mot « relation ». On peut prier pour demander, remercier, honorer. Ca n’a pas de sens pour un athée.

Mais surtout, pour la plupart des athées, ce n’est pas « un sujet ». C’est une question qu’ils ne se posent pas, sauf quand ils essaient de comprendre les croyants.

Alors le vrai problème, c’est la laïcité. Pas simple.


Pourquoi avoir une conviction ?
Tu ne peux pas t'en foutre ?

Crois moi, tu perds quelque chose.


Judaisme : le Talmud est l'assembleur du monothéisme.


Le 25/11/2020 à 12:29, Pierre Berger a écrit :
Provenance : Courrier pour Windows 10
De : Alain Le Boucher
Envoyé le :mardi 24 novembre 2020 17:49
À : 1 Pierre Berger
Objet :Dissertation
Je ne quitte pas seulement l'Eglise, mais toute religion.
Pour quoi passer d'un extrême à l'autre.
J’y réponds dans mon texte de deux façons :

- sur le plan théorique, l’existence de Dieu conduit à des contradictions dans toutes les religions monothéistes
- sur le plan pratique, je suis allé voir un peu partout : protestantisme, judaïsme Islam, « religions orientales » ; je n’y ai rien trouvé qui m’attire, pour ne pas dire pire.
Je ne crois pas que mon athéïsme soit une religion. C’est ma conviction jusqu’à preuve du contraire.
En attendant, l’actualité me confirme tous les jours dans ma conviction qu’aujourd’hui les religions font plus de mal que de bien.

Je ne vais pas jusqu’à faire croisade contre les religions. Mais je devrais peut-être. Là, jje suis un peu collabo. Par exemple avec, toi, je sais qu’il ne sert à rien de critiquer le judaïsme. Donc on parle d’autre chose. Comme autrefois avec Marcel sur les anges, l’enfer ou la pédophilie.




Adresses IP site pour les identifier s qui te disent à qui appartient l'IP comme
https://www.ultratools.com/tools/ipWhoisLookup
https://www.arte.tv/fr/videos/100768-000-A/angela-hewitt-joue-les-variations-goldberg/


Esquissee d'une histoire de la relation clientèle
Une des parties prenantes majeures
Apparaît au néolitique, le marché, les clients
Essentiellement des lieux. Quelues traces, tablettes
Relation essentielleemnt personnelle
Quoique aussi, la banque, la lettre de change
Puis le grand livre comptable
1910 Les plaques adresses, métalliques en relief ou stencysµ
1930 Cartes perforées pour la facturation (EDF, Assurance). Un peu de calcul
Présentation plus jolie
Mon idée de journal sur mesure
1970 machines à écrire pour courrier personalisé. Génération de texte>
Prospection par la presse. C'est la presse qui a les fichiers de clientèle
Logiciels de gestion commerciale
La CRM
Les cartes de fidélité
Le Gafa et la personnalisation, le produit lui-même est adapté au client. Automatismes
Téléperformance, centres d'appel
Chatbots
Le market automation . Niveau de plus de la personnalisation de la prospection





5G
- Pourquoi la 5G est bonne pour l'environnemnet. Le point de vue de Gilles Babinet (Echos 28/7/2020). "Ces nouveaux usages seront non pas portés par les consommateurs finaunx, mais par les usages professionnels à plus de 80%" </br>

Associations
- Des victimes collatérales du Coid. Le monde associatif subit une chute de ses ressources, peu compensée par les dispositis d'aide de l'Etat (Le Monde 7/11/2020)</br>

Cellule de crise
- Plongée dans la cellule de crise Covid à l'hôpital (Fontainebleau)</br> (Le parisien 7/11/2020)</br>
- PC Jupiter à l'Elysée (Le Monde 7/11/2020)</br>



Cloud
- Le cloud, Graal des géants américains du numérique. L'informatique dématérialisée pèse de plus en plus lourd dans le succès économique d'Amazon, Microsoft et Google. (Le Monde 7/11/2020)</br>

Coconception
- La coconception consiste à impliquer au maximum l'utilisateur final, ou futur client, dans le développement du produit. Hipli tente la coconception pour ses colis réutilisables (Echos 6-7/11/2020)</br>.

Coopératives vinicoles
- Grappillent du terrain. Le Monde M, 9 ou 10/2020)</br>

Ecologie
"L'écologie peut sortir les institutions de leur torpeur démocratique", Lucile Schmid, vice-présidente du laboratoire d'idées La Fabrique Ecologique (La Croix, sans doute été 2020)
</br>
Laïcité
- Le principe de laîcité s'impose à l'Etat, pas aux associations ni aux citoyens (Le Monde 7/11/2020)</br> Interview de Jean-Claude Bardou, juriste. Il retrace l'histoire de la naissance, dans la douleur, de la loi 1901. Elle permet d'assurer un cadre solide pour toutes les religions. </br>

La LIBERTÉ, OUI...mais n’oublions pas :

  • « ma liberté s’arrête là où commence celles des autres » . Sans ce respect , il y a agression., même involontaire. Ainsi la réédition des caricatures de Mahomet ne pouvait être reçue que comme une provocation très dangereuse dans le monde actuel. Monsieur Macron aurait dû ici être neutre au lieu de s’affirmer en fanatique de la laïcité. Cette mise de pétrole sur le feu coûtera cher à la France et à l’Europe, déjà hier soir à Vienne.

En Belgique, plutôt que de laïcité, qui n’est souvent qu’une religion non transcendantale, la constitution parle de neutralité, en particulier dans les écoles. La neutralité permet beaucoup plus de liberté, d’égalité, et de fraternité
Oui, je comprends, plus difficile à objectiver en France. Sans te mettre du tout dans ce groupe, la laïcité est devenue souvent, particulièrement en France, une religion non transcendantale mais avec ses Vérités à priori, souvent érigées en lois qui empêchent l’écoute des autres, indispensable dans la neutralité. Celle-ci doit être respectueuse mais ferme.

Pour information, un ami professeur émérite de droit à l’UNamur , ancien provincial des Jésuites francophones de Belgique, m'a aussi déjà répondu :
« je suis tout à fait d’accord avec toi »

Librairie
- Librairies indépendantes, l'Etat remboursera les frais postaux pour les livres (Echos 6-711/2020)</br>
- Désolé Amazon. A partir de lundi, tous ceux qui, comme nous, souhaitent soutenir le commerce de proximité pourront à nouveau acheter leurs livres auprès de leurs libraire. Rendez-vous sur l'application Intermarché pour commander. Publicité (Le Parisien 5/1/20201)</br>.

Musique
- Voir Centre national de la musique

Police
- Policiers filmés en intervention."Ces vidéos nouis mettent en danger, nous et tous nos proches" (Le Parisien 9/11/2020) </br>

Sens
- Maximiser sa valeur économique, la raison d'être d'une entreprise. Point de vue de Jean-Charles Simon, économiste, président de Stacian (Echos 28/7/2020)</br>. </br>

Police

- <a href = "https://www.nytimes.com/2020/10/21/technology/facial-recognition-police.html">Reconnaissance faciale et police</a></br>

Beethoven
  • Notes sur les sonates
5. Douceur de Barenboïm, ça se lance, se calme, petites répétitions.... fort puis repart doux; ou le contraire
101. Notable. Un peu du Bach
111. Encore plus abstraite

Démocratie des systèmes d'exploitation

lié à algorithmique
a fortiori deep learning. une sorte d'égalité des "neurones"
analogie avec le biologique

Inégalités dues à l'informatique


Moins d'inégailités
La fracture numérique. Dépassé avec les mobiles.
Tout le monde accède aux réseaux sociaux et d e multiples services

Plus d'inégalités

=====Gouvernance de l'art ===== Le fiasco des politiques culturelles Echos 26/102020. Causes : - le ministère de la Culture a dédaigné les acteurs socioculturels proches du terrain; l'Education nationale n'a pas joué son rôle pour réduire les inégalités - les politiques culturelles n'ont pas fait le poids face aux Gafa - Des artistes sous surveillance. Du politiquement corect à la "cancel culture" il n'y a que quelques pas à faire. Echos WE 23-24/10/2020 - A quand une juste rémunération des artistes sur Internet ? Une page de publicité payée par des artistes LM 30/9/2020 - Enseignants et artistes même combat. Chronique de Michel Guerrin Le Monde 24/10/2020 . Des postures de plus en plus fréquentes : ne pas heurter

Les mobilités


Le premier pont du chemin de fer, en bois, vers 1840 (à vérifier). Document du fonds Coutel et colorié par ses soins

Retour à l'accueil mansonnien Dernière révision le 1/11/2021

Maisons-Laffitte ne serait jamais devenue ce qu'elle est s'il n'y avait pas eu le chemin de fer. Jusqu'à son arrivée, on n'y venait que par la Seine et par la route "à pied, à cheval ou en voiture".

Par la Seine, Paris est loin, avec les très longs méandres qui descendent à Neuilly, remontent à Saint-Denis pour rejoindre Saint-Germain et remonter encore.

Le fleuve ? Il n'a presque jamais été essentiel à la vie locale. Mais il y avait sûrement une forme de bac avec Sartrouville (Sartorius Villa). Par où moines d'Irminon (si l'hypothèse de leur présence est vérifée) sont-ils venus ?

Au XIIe siècle, le bac est d'usage courant puisqu'il a un concessionnaire, le passage (Poisson p. 17). Et les bateaux circulent sur la Seine (Poisson p. 49). En 1738, Maisons est même le point de départ d'un service régulier pour aller de Paris au Havre (Poison p. 75)

Par la route, si l'on veut venir assez directement, il faut trois ponts : Neuily, Bezons et Sartrouville. A quelle date ces ponts, notamment le n plus proche. Avant lui, un bac ? On devait tout de même circuler assez facilement pour que Longueil cherche à y faire venir le roi.

Le changement majeur, c'est le chemin de fer de Laffitte. C'était pour lui une nécessité, aussi bien pour faciliter la venue des Parisiens dans leurs résidences mansoniennes que pour les courses.



Entreprise démente, d'autant que le Paris-Rouen aurait été réalisé en 3 ans ! Rien que pour les tranchées et talus (je pense à celui de l'île de la Commune), quelle foule de tombereaux ont dû circuler. Et aller dans 'île par le bac ou par des péniches venant de plus loin ? Les Les wagonnets Decauville n'apparaîtront que trente ans plus tard. On s'émerveille du rapide développement d'Internet ou du smartphone... en matière d' "accélération de l'histoire", le 19eme siècle n'a rien à nous envier !
(Voir dans le ::Traité de géodésie, de Gustave Oslet (Fahchon, Paris, vers 1900) les savantes méthodes de calcul du nombre de tombereaux pour un volume donné).

Notre gare est ouverte au trafic dès 1843 (Poisson pp. 76-77), avec un pont en bois. Il signe la fin des mariniers.
En 1937, il y a dans chaque sens un train toutes les heures (1/2 heure aux heures d'affluence.
Les fréquences augmenteront certainement après la guerre. Mais le grand changement arrive dans les années 1980 avec le RER.


Mais voiture et vélos arrivent un peu plus tard, avec très tôt le besoin d'en régler la circulation (mais nos références aux archives mériteraient vérification.

Vient alors le tramway (enquête d'utilité publique en 1893). Détail amusant : il porte le numéro 62, qui sera conservé pour les autobus.

Et un projet déraisonnable de voie ferrée entre Saint-Germain et Maisons. Raisonnable, par contre, et très utilisé jusqu'en ???, l'embranchement jusqu'au champ de course. Voir la fin de notre page sur l' hippodome.
Les courses posent des problèmes de circulation en ville, appelant des règles spécifiques pour les jours concernés.

Les liaisons se sont enrichies avec le tramway, assez vite remplacé par autobus. Une ligne avec le pont de Neuilly, une avec Saint Germain (fréquences similaire à celles du train).

Voir la situation actuelle sur le site Transdev

Mais l'automobile devient de plus en plus dominante, et nos archives sont riches de documents sur la vitesse, le stationnement, les taxis (voiture de place).

Tant pis pour les piétons et les cyclistes. Voir notre substantiel post à l'occasion de l'ouverture d'Encyclo.

Mais, pour un part importante, les mobilités matérielles cèdent le pas - du moins se conjuguent - avec les mobilités immatérielles : médias audiovisuels, réseaux sociaux, téléconsultation, commandes par mail.



L'avenir


Dans l'avenir proche, Maisons devrait être traversé par Eole, avec un accoissement sans contrepartie des nuisances sonores. En revanche, la ligne nouvelle Paris-Normandie serait en souterrain de Nanterre à Vilennes, et dont n'aurait aucun effet perceptible à Maisons.

Plus loin, il faudra voir dans quelle mesure le télétravail se généralise et contribue à réduire les mobilités par transports en commun et en voiture individuelle. Et si la poussée actuelle des vélos et autres variantes de mobilité sur roulettes prennent le pas sur les voitures, même devenues majoritairement électriques.

Si les parcours ne sont pas trop longs, la patinette a beaucoup d'avantages sur le vélo. A commencer par ses dimensions, qui permettent facilement de la rentrer en appartement ou dans un compartiment de RER voire de métro.





Aux archives municipales


1985 -interconnexion_des_réseaux_RATP_et_SNCF_à_Nanterre 5_I_15
1978 1_I_237 interdiction_du_stationnement_sur_le_trottoir_devant_la_gare.
1978 1979 Taxes_de_stationnement 2_L_52
1977 - interdiction_du_stationnement_de_Gaulle_Gros_Murger_signalisation 1_I_235
1977 - interdiction_du_stationnement_de_Gaulle_Gros_Murger_signalisation 1_I_235
1976 - permis_de_stationnement_n°10_à_M._Laborde 1_I_233
1976 - vitesse_des_véhicules_avenue_de_Verdun_Pari_Longueil_de_Gaulle. 1_I_234
1974 - installation_de_parcmètre_préliminaires 1_I_228
1974 - signalisation_lumineuse_au_carrefour_de_la_mairie. 1_I_229
1974 - permis_de_stationnement_n°10_délivré_à_M.Bozzacchi 1_I_231
1974 permis_de_stationnement_n°1_M._Renard_voiture_de_place 1_I_240
1972 1973 Taxes_de_stationnement 2_L_52
1971 - «podium_de_circulation 1_I_227
1968 - commerçants_contre_le_stationnement_circulation_aux_abords_du_marché. 1_I_225
1968 1970 circulation_et_stationnement_aux_abords_du_marché. 1_I_223
1968 - fixant_à_douze_le_nombre_de_voitures_de_place. 1_I_224
1968 - Taxes_de_stationnement 2_L_52
1967 1968 circulation_et_stationnement_aux_abords_du_marché. 1_I_221
1966 - stationnement_unilatéral_alterné. 1_I_218
1966 - permis_de_stationnement_n°6_M._Laroubine_voiture_de_place. 1_I_219
1966 1975 «_zone_bleue_». 1_I_217
1964 1965 Création_et_organisation_d’une_zone_bleue. 1_I_215
1964 1979 interdictions_temporaires_circulation_et_de_stationnement 1_I_213
1964 1979 interdictions_permanentes_de_circulation_et_de_stationnement 1_I_214
1963 1964 circulation_rue_de_la_Muette. 1_I_211
1963 1979 circulation_des_poids_lourds 1_I_242
1963 1_I_241 cessation_de_la_circulation_à_l’occasion_de_travaux.
1962 1966 circulation_stationnement 1_I_210
1959 - Taxes_de_stationnement 2_L_52
1951 1953 sens_unique_sur_l’avenue_de_Saint-Germain 1_I_208
1949 1950 circulation_sur_le_pont_de_Maisons-Laffitte_à_Sartrouville 1_I_202
1946 - circulation_sur_le_pont_de_Maisons-Laffitte_à_Sartrouville 1_I_202
1946 - Taxes_de_stationnement 2_L_52
1942 - Pont Mobilités circulation_sur_le_pont_de_Maisons-Laffitte_à_Sartrouville 1_I_202
1935 - Ville Mobilités Taxes_de_stationnement 2_L_52
1928 - circulation_sur_le_pont_de_Maisons-Laffitte_à_Sartrouville 1_I_202
1920 - Taxes_de_stationnement 2_L_52
1914 30/4 Utilité_publique_voie_ferrées_de_Saint-Germain-en-Laye_à_Maisons-Laffitte A_5
1910 1/6 réseau_tramways_départemental_Nord A_5
1910 1912 Imposition_extraordinaire_pour_le_tramway_Maisons-Laffitte_Saint-Germain-en-Laye 2_L_37
1908 - Taxes_de_stationnement 2_L_52
1901 - Taxes_de_stationnement 2_L_52
1897 - Circulation_des_automobiles_et_des_vélocipèdes 1_I_202
1893 21/9 Utilité_publique_du_tramway_Porte_Maillot_Maisons-Laffitte A_5
1866 - Circulation_des_automobiles_et_des_vélocipèdes 1_I_202 (étonnant ; ai-je bien lu ?)
1863 1988 voitures_Réglementation_générale 1_I_201
1765 1773 Croix-Bossée Réglementation_de_la_largeur_du_chemin DD_8
1717 - Ile_de_la_Commune Remplacement_du_bac DD_9

Evenements

Acheres Transport Transfert_de_la_gare_de_marchandises 1906 (Barreau_MLMag)
Bords_de_Seine Transport Construction_d'un_nouveau_bac 1904 (Barreau_MLMag)
Bords_de_Seine Transport Accident_de_dirigeable 1909 (Barreau_MLMag)
Gare Transport Accident_d'un_train_de_marchandises 1930 (Barreau_MLMag)
Gare Transport Electrification_de_la_ligne 1966 (Barreau_MLMag)
Gare Transport Nouvelle_Gare_Inaugurée 1986 (Barreau_MLMag)
Hippodrome Transport Transformation_en_champ_d'aviation_démentie 1929 (Barreau_MLMag)
Hipppodrome Transport Démontage_de_la_voie_desservant_l'hippodrome 1942 (Barreau_MLMag)
Longueil Transport Pompe_à_essence_au_4 1935? (Barreau_MLMag)
Muette Transport Air_irrespirable_du_fait_des_voitures 1906 (Barreau_MLMag)
Paris Transport les_commerçants_se_plaignent 1901 (Barreau_MLMag)
Pont Transport Nouveau_pont_de_pierre 1855 (Barreau_MLMag)
Pont Transport Seconde_passerelle_route 1946 (Barreau_MLMag)
Pont Transport Reconstruction_du_pont_routier_commencée 1951 (Barreau_MLMag)
Port Transport Escale_Paris_Rouen 1836 (Barreau_MLMag)
Saint-Germain Transport Chemin-de-fer 1836 (Barreau_MLMag)
Ville Transport Approbation_du_tracé 1841 (Barreau_MLMag)
Ville Transport Inauguration_de_la_ligne_Paris_Rouen 1843 (Barreau_MLMag)
Ville Transport Tramway_remplacé_par_autobus 1935 (Barreau_MLMag)

La démocratie, mère de la gouvernance

- Vote par correspondance : Vers une démocratie on line ? (Vudailleurs 14/11/2020)

Noms communs . Dernière révision le 10/9/2021

La démocratie, ce sont d’abord des principes. Les décisions sont prises par le peuple. Des valeurs essentielles sont affichées : liberté, égalité, fraternité. Séparation des pouvoirs. Mais aussi écriture d’une constitution : l’État de droit, c’est un texte

Ces principes se concrétisent dans des processus : élections, bulletin secret. Plus ou moins de corps intermédiaires. Dans une démocratie avancée, ces processus sont compliqués. Le code électoral à lui seul est un imposant ouvrage.

Ces processus s’appuient sur des outils technologiques : urnes, isoloirs… salles des assemblées…

La démocratie a ses points faibles, relevés dès le XVIIIe siècle par Tocqueville. Récemment, selon Berggruen et Gardels qui commentent) :
- elle doit être protégée contre les intérêts particuliers et les -jeux politiciens dominés par des pressions populistes court-termistes,
- lorsque les citoyens doivent trancher sur des questions dépassant leurs compétences, l’idéologie a tendance à prendre le pas sur le pragmatisme.

En 2019-2020, le concept de « civic tech », outils techniques pour encourager les citoyens à participer à la vie politique, a eu un certain succès.

Le niveau de démocratie peut se mesurer arec le Democracy Index produit par The Economist Intelligence (EIU).

Les systèmes informatiques, une démocratie ?

Comme les outils informatiques (et tous les objets) sont de plus en plus autonomes (et connectés), on pourrait regarder leur histoire comme la montée d’une sorte de démocratie de plus en plus évoluée.

Très tôt, le coût exorbitant des machines à conduit à en partager l’usage, avec le « time sharing ». Puis, comme les différentes applications d’une entreprise, et les différents périphériques, avaient des contraintes temporelles différentes, on est passé, sur les mainframes, à la multiprogrammation, orchestrée par les systèmes d’exploitation.
Quand les ordinateurs personnels ont commencé à être connectés sur les grands systèmes, on a commencé par un mode strictement « monarchique », le « maître-esclave ». Le monde industriel a développé la « commande hiérarchisée » (avec par exemple le livre
Commande hiérarchisée et optimisation des processus complexes, par André Titli (Dunod, 1979).

Puis s’est imposé le mode client-serveur, pour une informatique d’abord « distribuée », puis « répartie ». Un pas de plus a été franchi avec Internet et le « pair à pair ».

Ajourd’hui, n’importe quel smartphone est géré par un système d’exploitation qui gère un grand nombre de fonctions, depuis les applications directement appelées par l’utilisateur jusqu’aux multiples fonctions cachées qui assurent par exemple la localisation … ou de simples alarmes quand la pile est trop déchargée. L’informatique d’aujourd’hui, c’est donc le fonctionnement « démocratique » de milliards de machines largement autonomes. Et de dix ou cent fois plus demain avec l’Internet des objets.

Les expériences de Desor : ne croyons pas à un paradis démocatique

Chez les humains comme chez les animaux, notamment les rats (voir ce mot, pouvoir varient depuis la volonté de puissance sans limite jusqu’à l’acceptation sans résistance, voir à la satisfaction masochiste. D’où une pente naturelle de toutes les sociétés vers des monarchies absolues et liberticides.

Comme pour les relations sexuelles, les humains répondent à ces tendances « naturelles » en développant :
- des technologies matérielles : le vêtement pour le sexe, les murs et l’organisation urbaine pour la protection des la mise en place des pouvoirs,
- des technologies logicielles : l’éducation et la loi.
Mais les technologies peuvent aussi être utilisées pour accentuer les désordres, et les troubles sexuels comme les dictatures ne disparaissent jamais. Y a-t-il progrès ? Les avis sont partagés !

Documentation en ligne

- Un site sur chaque député datan.fr <.br> - Le jugement majoritaire
- GouvBlog97 Mettre la démocratie à l'heure des réseaux.. Notes d'un ami (Gouvmeth 6/2021)
- GouvBlog96 Mettre la démocratie à l'heure des réseaux.. Suite (Gouvmeth 6/2021)
- GouvBlog94 Mettre la démocratie à l'heure des réseaux (Gouvmeth 6/2021)
- Reconstruisons le monde avec nos données (Gouvmeth 10/2020).
Droite-gauche, un clivage pertinent (Gouvmeth 10/2020)
- Chercheurs et sécurité des votes (Gouvmeth 10/2020)
- Democratic Simulator (Gouvmeth 10/2020)
- Les jeux vidéo pour la démocratie (Gouvmeth 8/2020)
- Voyage en misarchie (Gouvmeth 12/2020)
- Hacktivistes : quand les artistes s'engagent (Gouvmeth 12/12/2020)
- Changer le monde ? Mais vite... Badré, De Villiers (Gouvmeth 10/12/2020)
- Democratic Simulator (Gouvmeth 10/2020)
Conseils municipaux 4.0 Gouvmeth 8/2020
- Mettre les jeux vidéo au service de la démocratie Gouvmeth 24/7/2020
Aux armes, citoyens ! Gouvmeth 14/7/2020
- Imposer les Gafam en nature, c'est à dire en données Gouvmeth 23/6/2020
- Convention citoyenne : un grand moment pour la gouvernance Gouvmeth 20/6/2020
- Les effets du confinement Gouvmeth 6/2020
Tirage au sort citoyen Gouvmeth 6/2020
- Imposer les Gafam en nature, c'est à dire en données Gouvmeth 23/6/2020
- Avec le vieux Philémon, ces héros communards (L'Humanité 6/2/2020)
- Le site de la Cnil sur les Civic Tech
- Une note sur les intrusions dans les élections.
- Démocratie en temps réel par Pierre Berger Le Monde 3/7/1971
- Voir Notre partie historique

Sur papier



- Les huit idées venues du futur pour réenchanter la démocratie (Les Echos 28/3/2022)
- Les cabinets de conseil et le business de la démocratie parcicipative (Le Monde 27-28/3/2022)
- L'inscription sur les listes, une procédure électorale d'un autre temps (Le Monde 2/3/2022)
- La participation citoyenne au chevet de la démocratie (Le Monde 26/2/2022)
- La démocratie au défi de la jeunesse (Le Monde 5/2/2022)
- Avec la loi "3DS", la décentralisation franchit une étape (Le Monde 2/2/2022)
- Pas si facile d'impliquer le citoyen (Le Monde 2/2/2022)
- Il reste une énergie démocratique (La Croix Hebdo 30/1/2022)
- Martin Hirsch : sept propositions pour démocratie plus différenciée, plus personnalisée, plus participative (Le Monde 26/1/2022)
- Donnons au peuplee des instruments pour décider de la productiond de la loi (eLe Monde 26/1/2022)
- Rambouillet : quels sont les projets soumis au vote (Le Courrier 26/1/2022)
- Les compétences et qualités qu'attendent les Français d'un leader politique (Le Monde 23-24/1/2022)
- A Sceaux "Richard IIi" et la démocratie participative (Le Monde 23/1/2022)
- L'ombre de l'abstention plane sur 2022 (Le Monde 22/12/2021)
- Le gouvernement veut valoriser l'apport des initiatives privées aux politiqus publiques (La Croix 17/12/2021)
- Le gouvernement veut valoriser l'apport des initiatives privées aux politiques publiques (La Croix 17/12/2021)
- Le grand flop des référendums locaux (Le Monde 5-6/12/201)
- De quoi le vote est-il l'enjeu ? (Le Monde 4/12/2021)
- Assemblée nationale : 25 propositions pour "rééquilibrer les pouvoirs" (Le Monde 3/12/2021)
- L'expérience démocratique par excellence, c'est celle de la contradiction (La Croix WE 27-28/11/2021
- L'opposition vote contre la Charte communale de la démocratie participative (Le Courrier 17/11/2021)
- Un parce de refondation démocratique pour réconcilier légitimité du pouvoir et efficacité de l'action (Le Monde 17/11/2021)
- Notre société se trompe en préférant les biens aux liens. Benoit Hamon (La Croix Hebdo 6-7/11/2021)
- Vifs débats autour du future quartier Eiffel (Les Echos 10/11/2021)
- Budget participatif :: des projets réalisés, d'autres à venir à Buc (Le Courrier des Yvelines 10/11/2021)
- Budget participatif, c'est du concret à Rambouillet (Le Courrier des Yveines 10/11/2021)
- L'abstention aux élections au menu des travaux (Les Echos 13/10/2021)
- Les adeptes de la théorie du "grand remplacement" semblent suivre la trace des totalitarismes du XXe siècle (Le Monde 5/10/2021)
- L'efficacité de l'action publique doit rimer avec proximité (Le Monde 8/9/2021)
- On manifeste pour autre chose que pour des intérêts matériels (La Crois 3/9/2021)
- Les anti-passe sanitaire ne désarment pas (Les Echos 13-14/8/2021)
- Tous sous surveillance (Les Echos 11/8/2021)
- Dossier de 5 pages sur l'abstention (L'Humanité 12/7/2021). En particulier : l'abstention des jeunes ne correspond pas à un manque d'intérêt pour la chose publique.
- La revitalisation de notre démocratie passera par nos territoires (Le Monde 7/7/2021)
- Les élections locales, un déficit du vote des jeunes, des femmes et des pauvres (Le Monde 7/7/2021)
- Cultivons le je démocratique , par Laurent Escure (L'Aube 2021)
- Un abstentionnisme de désillution plus que de protestation (Le Monde 6/7/2021)
- Pourquoi ils ont perdu le goût de voter (L'Humanité Dimanche 1-7/7/2021)
- Vote électronique, le débat est relancé (Le Parisien 26/6/2021)
- Quand la politique tourne à vide. A travers l'abstention, c'est la capacité des politiques à changer la vie qui est mise en doute (Le Monde 23/6/2021)
- La crise actuelle est une crise de l'offre (les partis et candidats), là où le monde politique préférerait n'y voir qu'une crise de la demande (les électeurs) (Le Monde 23/6/2021)
- Mettre la démocratie à l'ère des réseaux https://gouvmeth.com/?GouvBlog94 - Du Gilet jaune à l'écharpe tricolore (Laetitia Delavalle, Pontoise) (Le Parisien 3/5/2021)
- Les Etats profitent de la crise pour museler l'information (L'Humanité 3/5/2021)
- Via une application mobile, les élus pourront vous consulter (Le Parisien 22/4/2021) Jean-Noël Barrot
- Reprende le pouvoir. Manuel d'émancipation politique par François Boulo (Les liens qui libèrent 2021). On pouvait en attendre beaucoup, puisque c'est un avocat, ancien Gilet Jaune, qui prend la parole et laisse espérer un programme politique. Malheureusement, c'est un vaste panorama critique, mais sans propositions concrètes.
- Des patrons américains s'engagent en faveur du droit de vot (Les Echos 13/4/2021)
- Comment (ré)instaurer la confiance entre citoyens et scientifiques (L'Humanité 26-29/3/2021)
- En Syrie, c'est aussi un peu de la démocratie occidentale qui s'est éteinte (Les Echos 22/3/2021)
- A gauche, les plates-formes d'idées cartonnent (Le Parisien 11/3/2021)
- Les exécutifs face à la lassitude des opinions (Le Monde 23/2/2021)
- Décentralisation, cet autre "séparatisme" qui nous menace (Marianne 19-25/2/2021)
- La Ve République bousculée par la crise sanitaire (Le Monde 14-15/2/2021)
- Open Democracy par Hélène Landermore (Princdeton University Press 2020). De grandes idées, contre la démocratie représentative. Juste un cas d'école, islandais.
- Le Covid-19 offre un cas admirable et douloureux de dépendance. Bruno Latour (Le Monde 13/2/2021)
- Droits culturels, une révolution à bas bruit (Le Monde 30/1/2021)
- Projet de loi sur les "principes républicains", le sérieux, l'ambition et la responsabilité font défaut (Le Monde 29/1/2021)
- Macron et le spectre de la désobéissance civile (Le Parisien 27/1/2021)
- Face à la pandémie, la capacité de consentir aux décisions de l'Etat semble épuisée (Le Monde 27/1/2021)
- Démocratie obsolète (Marianne 15-21/1/2021)
- Conseil citoyen et vaccination, le risque du contretemps (La Croix 8/1/2021)
- La proportionnelle revient dans le débat (Le Monde 23/12/2020)
- L'alliance violente des "ultras" et des black blocks (Le Monde 20-21/12/2020)
- Citoyens autonomes (Gouvmeth 11/2020).
- Défiance : qui a tué les politiques (Les Echos 27/10/2020)
- Ce qu'il faut de courae. Plaidoyer pour le revenu universel par Benoit Hamon (Equateurs 2020)
- "La constitution a fourni des règles qui nous permettent de résoudre nos différends" Jeffrey Rosen, dans (Le Monde 11-12/11/2020)
- La proportionnelle refait surface pour 2022 (Le Monde 27/8/2020)
- Un cap est franchi dans le basculement vers les démocraties de l'abstention (Le Monde 3/7/2020)
- Le référendum consultatif serait un bien mauvais service à rendre à la démocratie (Le Monde 24/6/2020)
- Pour déconfiner la France politiquemnet, il faut reconnaître la compétence des citoyens (Le Monde 24/6/2020)
- Les démocraties vont devoir faire place aux citoyens (La Croix 29/5/2020)
- La science citoyenne et la démocratie interactive pour gouverner l'incertain (Le Monde 8-9/5/2020)

- Un gos document de la Caisse des Dépôts sur les Civic Tech. Hélas il n'est plus en ligne au 3 juin 2020 (nous en avons copie)
- Municipales : la vie démocratique à son tour condamnée par l'épidémie (L'Humanité 9/3/2020)
- >L’homme inutile. Une économie politique)du populisme, par Pierre-Noël Giraud (Odile Jacob 2018)
- The People Vs. Tech. How Interneet is killing democracy (and how we save it), par Jamie Bartlett (Penguin 2018)
-Pratique républicaine par Erwan Andaloussi (Chapitre.com 2017)
Explorations terminologiques
- Weapons of Math Destruction. How Big data increases inequality and threatenZooms Democracy, par Cathy(CC O’Neil (Crown, 2016)
- Liberation Technology. Social Media and the Struggle for Democracy par Larry Diamond et Marc Plattner (John Hopkins 2012)
- Google Démocratie, par Laurent Alexandre et David Angevin (Naïve 2011).
- La démocratie de notre temps, par Marcel Gauchet, Pierre Mannent et Alain Finkielkraut (Tricorne, 2003)
- Démocratie et télésurveillance, par Stéphane Callens (Septentrion 2002)
- Les démocraties occidentales par Hanspeter Kriesi (Economica 1994)
- Multiculturalisme. Différence et démocratie. Par Charles Taylor (Aubier, 1992)
- La machine égalitaire par Alain Minc (Grasset 1987)
- Démocratie française, par Valéry Giscard d’Estaing (Fayard 1976)
- Walden and Civil Disobedience par Henry David Thoreau (Ticknor 1854
- De la démocratie en Amérique, par Alexis de Tocqueville (1840)
- Du contrat social p par Jean-Jacques Rousseau (1762)
- Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes, par Jean-Jacques Rousseau (1754)
- L’esprit des lois, par Montesquieu(1748)
- Le Prince, par Machiavel
- Platon et Aristote.

Gouvernance et religion(s)

"C'est vraiment le pape des pauvres" (Le Parisien 29/8/2021)

Retour à l'accueil Dernière révision le 2/9/2021

.

.

La religion est de tous temps été un des volets et des moyens de la gouvernance. Sauf peut-être en Chine, où la philosophie confucianiste n'est pas une religion.
Les institutions religieuses ont aussi leur gouvernance, assez typée. Le catholicisme est un monument de verticalité, depuis le simple fidèle jusqu'au pape. Les autres religions chrétiennes, le judaïsme et l'Islam sont beaucoup plus horizontaux. Avec des avantages de liberté individuelle (par exemple le "libre examen" des textes bibliques chez les protestants) et des inconvénients d'irresponsabilité (fatwas en Islam).

Valeurs, territoires, processus... sur de nombreux terrains religion et gouvernance se combinent ou se contrarient. L'histoire de France peut être vue comme une longue montée de la séparation des pouvoirs, depuis la combinaison pratiquement complète des empires (Rome, Charlemagne) jusqu'à la loi de 1905.
Avec des moments atroces comme les guerres de religion, des moments de pacification par exemple les traité de Westphalie (1648) qui reconnaissent les trois confessions catholique, luthérienne et calviniste dans le Saint-Empire, les princes conservant le droit d'imposer leur religion à leurs sujets. Voir Wikipedia

La question pouvait sembler pratiquement résolue au XXe siècle, avec une adoption très générale de la laïcité et d'ailleurs une baisse sensible des mouvements religieux. Elle retrouve de l'actualité au XXIe du fait de l'islamisme.

Dans les religions:.

- Les processus sont essentiels. Ce sont les rites et litugies, plus ou moins formalisés. Assez peu dans les religions orientales ou le judaïsme d’aujourd’hui (par rapport au Lévitique d’avant Jésus-Chris), développées à l’extrême dans le catholicisme traditionnel (des centaines sinon des milliers de pages qui fixent le calendrier, les heures, les prières à dire, le rôle du prêtre, les ornements qu’il doit porter…), très dynamiques et intéressants chez les évangéliques, plutôt austères en Islam.
Sur les rituels, voir Oasis.

Noter l’importance des chants, parfois des danses (chrétiens évangéliques, soufi). Ces processus, et la musique même, ne sont pas évoqués par les méthodes ci-dessous. Mais c'est dans l'air du temps. Jusqu'aux années 1960 ou 1970, on chantait beaucoup en groupe. Ne serait-ce que pour passer le temps.
Aux processus collectifs s’ajoutent des processus individuels (confession) et caritatifs.

- Les principes de basesont bien définis: décalogue, base coranique, commandements de l’église.( Ils ne sont évidemment que le sommet d’un iceberg qui s’étend à toute la richesse des textes sacrés (Bible, Coran) et de leurs commentaires anciens (Patristique chrétienne, Talmud, Hadith…).

- Des outils technologiques. D'abord des bâtiments dédiés avec une disposition intérieure et des livres sacrés pour les trois religions qui s’y réfèrent.
Pour le christianisme, le pain et le vin indispensables à la messe. Or ni l’un ni l’autre ne sont des produits naturels.

Les religions font maintenant un appel encore modeste aux nouvelles technologies, privilégiant fortement le présenciel, de la messe du dimanche au pèlerinage à Lourdes, Rome ou La Mecque.. En 2020, le confinement les a obligées à utiliser d’autres outils.

- Le fondateur joue un rôle central de référence (Moîse, Jésus, Mahomet). Il est relayé par un clergé plus ou moins développé.

Enfin, toutes les religions offrent ou imposent des formations de différents niveaux.

- Une courte majorité de lycéens favorables aux signes religieux à l'école (Le Monde 5/3/2021)
-L'allergie nationale au fait religieux est une erreur intellectuelle et une faute politique, par William Marx (professeur au Collège de France) (Le Monde 4/11/2020)
- L'expression religieuse ne doit pas être considérée comme un phénomène pathogène, par Manon Altwegg-Boussac et Patricia Rrapi (Le Monde 4/11/2020).
Moine
- Management:du travail, respect du rythme et des fragilités de chacun la règle de Saint Benoit, organisant depuis plus de quinze siècles l’activité des moines, rec et si on s’inspirait des moine - Les grands ordres religieux par Claire Lesegetain (Fayard 1990)
- Le temps des moines. Clôture et hospitalité, par Danièle Hervieu-Léger (Puf 2017). La crise dans les monastères bénédictins français autres que traditionalistes.
- Le temps des cathédrales. L'art et la société 980-1420, par Georges Duby (Gallimard 1976). Notes en particulier sur Cluny
- La règle de Saint Benoit vers 540.

Références

Liste inévitablement très incomplète

- La méditation de pleine conscience est très loin des images ésotériques et des odeurs d'encens (Le Monde - Vive la transe (Les Echos WE 4/2/2022) - La méditation de pleine conscience est très loin des imges ésotériques et des odeurs d'encens (Le Monde 2/2/2022) - Les difficultés des professeurs face à l'enseignement de la laïcité (La Croix 14/10/2021)
- L'intérêt des Français pour les religions passé au crible (La Croix 23/9/2021)
- Les séries gagnées par la foi (Le Monde 31/8/2021)
- La foi, une aide précieuse pour "tenir" en prison (Le Monde 4/8/2021)
- Eglises et mosquées unies pour accrôitre la visibilité des femmes (La Croix 28/7/2021)
- Lancement du comité interministériel de la laicité, qui remplace l'Observatoire de la laïcitté (Le Monde 17/7/2021)
- Emile Combes, militant de la laïcité (L'Humaté 28-30/5/2021)
- Quand la foi des plus jeunes trouble leurs aînés (La Croix 19/5/2021)
- De la laïcité en France par Patrick Weil (Grasset 2021). La laïcité c'est d'abord du droit
- Laïcité, tous les fonctionnaires devront être formés (La Croix 18/5/2021)
- La religion dans la France contemporaine par Philippe Portier et Jean-Paul Willaime (Armand Colin 2021) 320 pages
- Le projet de loi "séparatisme" durci au Sénat (Le Monde 14/4/2021)
- Comment l'Observatoire de la laïcité peut évoluer (La Croix 1/4/2021)
- Loi séparatisme, les églises chrétiennes haussent le ton (La Croix 11/3/2021)
- Comment bien gérer les revendications religieuses en entreprise' 'Les Echos 10/2/2021)
- Nous ne pouvons pas faire l'économie du spirituel (Le Monde 19/1/2021). Il existe trois de directions de transcendance : en soi-même, dans la relation à l'autre, dans le lien à la nature

Généralités

- La religion (Alter 28/2020). Religion et phénoménologie
- Le Val-d'Oise adopte une charte de la laïcité (Les Echos 13/1/2021)
- Entre écologie et christianisme, la communion (Le Monde 24/12/2020)
- Aristide Briand sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat : "Oui, notre loi est une loi de liberté" (Le Monde 13-14/12/2020)
- Comment financer les religions, Thomas Piketty (Le Monde 13-14/12/2020)
- La presse américaine et le casse-tête de la laïcité à la française (Les Echos 10/12/2020)
- "Charlie est devenu une idée. On ne la tuera plus". Plaidoirie del l'avocat (Le Monde 6-7/12/2020)
- La laîcité, une passion très française (Le Monde 5/12/2020). Deux pages signées Claire Legros.
- Pour une pause annuelle généralisée (La Croix 1/7/2020)
- Dieu et la Silicon Valley, par Eric Salobir (Buchet-Chastel 2020). Riche. Note personnelle de PB : rien qui me convainque vraiment. Le point-clé pour moi est le titre du chapitre 3 : "Le besoin absolu de sens". Effectivement la religion puissante sur cet axe. Mais au prix de mille contradictions. - Pourquoi la laïcité à la française est -elle incomprise dans le monde anglo-saxon (La Croix 6/11/2020)
- "Ce qui nous relie, c'est notre humanité" (Kahina Bahloul, imame) et "Pouvoir rire des religions, ça fait leur grandeur" (Delphine Horvilleu, rabbine). 6 pages de dialogue (La Croix Hebdo ? 2020) - Le "séparatisme" fait partie de la vie religieuse (Les Echos 7/10/2020)
- Séaratisme, le mot qui coince encore (Le Parisien 7/10/2020)
- Séparatismes, de quoi parle-t-on (La Croix 2/10/2020). Dossier
- L'Eglise de scientologie veut rayonner sur le Grand Paris (Le Parisien 10/9/2020)
- Impunité garantie pour les sectes (L'Humanité 14/10/2019)
- Les libres penseurs face aux religions dans l'histoire des civilisations, par Henri Gervet (Baudelaire 2014)
- The Trouble with Africa, par Robert Calderisi (MacMillan 2006). Sur les relations entre religions traditionnelles, économie et politique en Afrique.
- La peur des représentatin par Jack Goody. L'ambivalence à l'égard des images, du théâtre, de la fiction, des reliques et de la sexualité (La Découverte 2003)
- Atlas des religions. sous la direction d'Antoine Sfeir (Plon et Mame 1994)
- La philosophe médiévale, par Alain de Libera (PUF 1993). Montre notamment les évolutions différentes des trois religions à l'égard de la philosophie.
- La Magie. Les nouveaux mouvements magiques par Massimo Introvigne (Droguet & Ardant, 1993). Un inventaire des mouvements plus ou moins initiatiques et secrets. - Histoire des croyances et des idées religieuses, par Mircea Eliade (Payot 1978, 1883)
- La violence et le sacré, par René Girard (Grasset 1972)
- Les phénomènes physiques du mysticisme par Herbert Thurston (Gallimard 1961)
- The Psychology of the Mystics, par Joseph Maréchal Burns 1927)
- Les grands initiés, par Edouard Schuré (Première édition 1889. Réédition Perrin 1960). Gros succès à l'époque.

Catholicisme

Catholicisme

Autres religions chrétiennes

- La galaxie des évangéliques en France (La Croix 19 /1/2021)
- L'esprit de Taizé souffle... à domicile (La Croix 30/12/2020)
- La télévangéliste qui murmurait à l'oreille de Trump (Le Parisien ? 12/2020)
- Les Saintes Ecritures, traduction du monde nouveau. (Témoins de Jéhovah 1974, 1995)
- L’éthique protestante et l’espit du capitalime, par Max Weber (Plon 1964)
- L'Eglise orthodoxe hier et aujourd'hui par Jean Meyendorff (Seuil 1960). 187 pages sérieuses
- The protestant Ethic and the Spirit of Capitalism,par Max Weber (Urwin 1948)
- Le livre de Mormon (1830)

Islam

La doctrine musulmane a notamment un volet relatif à la finance et à la gouvernance http://www.institut-gouvernance.org/fr/analyse/fiche-analyse-59.html: Eclairage et enjeux de la gouvernance dans le monde arabo-musulman

Articles de presse



- La nouvelle vague des influenceurs musulmans (La Croixx 27/1/2022)
- A Blois, l'école musulmane et le "soupçon permanent" (Le Monde 30/10/2021)
- Les talibans ont-ils changé ? (La Croix 20/7/2021)
- Comment Millî Gôrüs drague les jeunes(Le Parisien 4/7/2021)
- Dylan Thiry : téléréalité et conversions à l'Islam en ligne (Le Parisien 9/5/2021)
- En entreprise, l'entrisme islamique se développe sur les failles du management (Le Monde 6/5/2021)
- Je prône un Islam discret (Le Parisien 12/4/2021)
- Culte musulman : Milli Görüs dénonce une "ingérence de l'Etat" (Le Monde 8/4/2021)
- Voile; burkini, mixité... le Sénat durcit la loi sur le séparatisme (La Croix 7/4/2021)
- L'Islam aux deux visages (Le Monde 2/4/2021). Pourquoi le politique et le spirituel sont inséparables dans la religion musulmane
- Le Sénat vote l'interdiction des sorties scolaires aux mères voilées (Le Monde ou Les Echos, vers 1/4/2021)
- Vers une départementalisation du culte musulman (Le Monde 27/3/2021)
- Dans les coulisses de la réouverture de la mosquée de Pantin (Le Monde 23/3/2021)
- La France sera peut-être le théâtre de la nouvelle génération djihadiste (Le Monde 21-22/3/2021) deux pages
- Procès des terroristes d'Argenteuil "Votre loi n'est pas la mienne (Le Monde 10/3/2021)
- En guerre contre le patrimoine de l'humanité (Le Monde 6/3/2021)
- Trappes est-elle une "ville défnitivement perdue" (Le Parisien 1/3/2021). 2 pages
- Séparatisme, la loi qui inquiète les croyants (La Crois 11/2/2021) - L'Islam, pourquoi c'est compliqué (La Croix 1/2021). Dossier multiple, 4 pages dans plusieurs numéros successifs)
- Séparatime : l'exécutif entre deux feux (Le Parisien 2/2/2021)
- Le double pari d'Emmanuel Macron sur l'Islamn consulaire (Le Monde 2/2/2021)
- La France a tout pour inventer l'avenir de l'Islam (Le Monde 30/1/2021)
- La religion musulmane paraît assuettie à un régime d'exception (Le Monde 30/1/2021)
- Ismaël Saidi, l'auteur qui dénonce les ravages du dogma (Le Monde 27/1/2021)
- Macron obtient in extremis "une charte des valeurs" pour les imams (Le Parisien 19/1/2021)
- Bataille juridique autour de la dissolution du CCIF (Le Monde 1-2/1/2021)
- Fermeture de mosquées : comment l'Etat choisit ses cibles (Le Monde 30/12/2020)
- A Athènes, une première mosquée sous surveillance (La Croix 18/12/2020)
- Les printemps arables ont-ils vraiment échoué (La Croix 19/12/2020)
- "Islamo-gauchisme", histoire tortuuse d'une expression devenue invective (Le Monde 12/12/2020)
- Deux imames en quête d'une mosquée (Le Monde M 12/12/2020) <.br> - Laïcité, la France en fait-elle vraiment trop ? (La Croix 9/12/2020)
- Islamisme, séparatisme : l'offensive payante des "laïcards" (Le Monde 8/12/2020)
- Des écoles hors contrat dans le viseur (La Croix 7/12/2020)
- Loi séparatisme : derniers réglages pour éviter les couacs (Le Parisien 7/12/2020)
- L'offensive de l'exécutif contre les "mosquées séparatistes" (La Croix 4/12/2020)
- Tareq Oubrou, Islam de France : aux laïcs la gestion administrative, aux religieux la religion (Le Monde 2/12/2020)
- En ces temps obscurcis, faire rayonner l'Islam des lumières (L'Humanité 23-25/11/2020)
- Dissolution de Baraka City, et sort de la mosquée de Pantin (Le Parisien 23/11/2020)<.br> - Quel statut pour les imams en France ? (La Croix 20/11/2020)
- "Séparatisme" : les principales mesures du gouvernement (Le Monde 20/11/2020)
- La folle histoire d'un projet de loi brûlant (Le Parisien 20/11/2020)

- "Islamophobie", comment ce mot a piégé le débat (La Croix Hebdo 14-15/11/2020)
- La diplomatie religieuse du Maroc en France ise à l'épreuve (La Croix 10-11/11/2020)
- La vie de millions d'Ouïgours ne vaut donc pas plus que quelques caricatures (Le Monde 18/11/2020) "Pas un chef musulman n'a prononcé un mot depuis quatre ans. Pis, certains colla borent avec le diable et contributent ainsi à l'accélération du génocide"
- Les musulmans de France pris en étau (Le Monde 15-16/11/2020). Pour recoller les morceaux de la République, il faut aussi briser les non-dits de la colonisation.
- "Islamo-gauchisme", la réplique des accusés (L'Humanité 10/11/2020)
- Attentat de Conflans, la mécanique du mensonge (Le Parisien 6/11/2020)
- Les défenseurs de la caricature à tous vents sont aveugles aux conséquences de la mondialisation, par Olivier Mongin et Jean-Louis Schlegel (Le Monde 4/11/2020).
- Attarque terroriste à Vienne: l'Europe sous le choc (Les Echos 4/11/2020/2020)
- La plupart des pays européens peuvent êter visés par les djihadistes (Les Echos 4/11/2020)
- Terrorisme, budget : le Parlement européen sous la pression maximale (Les Echos 4/11/2020)
- Macron sur la défensive à l'international (Le Monde 3/11/2020). Critiqué et parfois conspué dans certains pays musulmants, le chef de l'Etat s'est expliqué sur Al-Jazira.
- Il faut cesser le boycott de la France, par un collectif d'intellectuels musulmans (Le Monde 3/11/2020)
- Sur les dérives islamistes, ce qui nous menace c'est la persistance du déni. Une centaine d'universitaire déonce les frilosités de nombre de leurs pairs (Le Monde 1-2/11/2020)
- Protéger les hussards de la laÏcité. Chronique (Le Monde 1-2/11/2020)
- Un climat lourd de rancoeurs dans le monde arabe (Le Monde 1-2/11/2020)
- "Aucun droit pour les ennemis du droit" dit M. Estrosi, maire de Nice (Le Monde 1-2/11/2020)
- En Turquie, le pari du boycott des produits français (Le Monde 1-2/11/2020). 150 000 emplois menacés.
- Laïcité "En priorité former les enseignants". Jean-Louis Bianco, président de l'Observatoire de la laÏcité (Le Monde 1-2/11/2020)
- Le message de Macron au monde musulman (Le Parisien 1/11/2020)
- En Tunisie, une jeunesse désespérée (Le Parisien 1/11/2020)
- Que le terme plaise ou non, il y a bien une islamophobie d'Etat en France (Jean-François Bayart, professeur). (Le Monde 1-2/11/2020)
- Vivre sous la menace terroriste. (Le Parisien WE 31/10/2020). Six pages
- Rushdie, "Charlie", Paty, victimes d'une même offensive planétaire, par Salman Rushdie (Le Monde 29/10/2020)
- Dénonciation de l'islamophobie : pas en mon nom ! Didier Daenincks (Le Monde 29/10/2020)
- Notre pays ressemble chaque jour un peu plus à une société préfasciste (Le Monde 29/10/2020)
- Appel au boycott : Ankara poursuit ses assauts contre Paris (Les Echos 27/10/2020)
- Islamisme : Mélenchon contre-attaque après "une semaine noire" (Les Echos 17/10/2020) Il a pilonné le chef de l'ETat sur tous les terrains.
- En finir avec l'esprit munichois face à l'islamisme. Pascal Perri (Les Echos 26/10/2020)
- Terrorisme : "La colère est là, mais la société française encaisse de manière résignée" (Le Parisien 26/10/2020)
- Paris lance la riposte contre les appels au boycott (Le Parisien 26/10/2020)
- A la mosquée de Pantin, le salafiste, l'affairiste et les politiques (Le Monde 25-26/10/2020)
- Le prophète a toujours été caricaturé. Rencontre avec le responsable de la mosquée de Mantes-la-Ville (Le Parisien 25/10/2020)

- Terrorisme : la réplique du gouvernement (Le Monde 21/10/2020). 7 pages, dont :
. Macron choisit l'épreuve de force,
. La droite lance les grandes manoeuvres contre l'islamisme
. Marine Le Pen proose une "législation de guerre"
. Expulsions, fermeture d'associations... Darmanin fait feu de tout bois
. La difficile gestion des pressions religieuses : "Le religieux est de plus en plus présent dans certaines exigences parentales"
. Haine en ligne : les pistes pour renforcer la répression
. Incriminés, les réseaux sociaux auraient-ils pu faire davantage ?
. Le renseignement accusé de pratiques illégales.
- Islamisme : Macron promet des "actes concrets" (Le Monde 20/10/2020). 7 pages, dont :
. Pour Macron "la peur va changer de camp"
. "Ca suffit l'hypocrisie et la trouille de heurter !"
. A gauche, l'appel à l'unité face aux accusations de laxisme
. Après l'hommage, les dernières révélations de l'enquête
. A Conflans, "un événement pareil ? Ici ? C'était impensable"
. Abdelhakim Sefrioui, "un vieux reoutard de l'islamisme", connu des renseignements
. A Evreux, les habitants entre colère et effroi
. Gérard Darmanin souhaite la dissoluotion du CCIF
. Beaucoup d'enseignants redoutent d'être jugés.
- Dupont-Moretti "En finir avec la haine en ligne". 8 pages dont :
. "La barbarie est à nos portes" (Eric Dupont-Moretti)
. Avec les Tchétchènes, Mélenchon jette le trouble (En s'en prenant très vivement à eux, le patron des insoumis a créé un malaise)
. Marine Le Pen prend l'accent grave
. Comment le terroriste a identifié le professeur
. L'incroyable histoire du rapport ignoré
. Comment en parler à nos enfants

- Après l'attentat, comment Macron organise la riposte (Le Parisien 19/10)
- Enquête sur les motivations du tueur (Le Parisien 19/10/2020)
- Contre le fanatisme, remettons la religion dans le débat public (La Croix 19/10)
- Comment prévenir de nouveaux drames (La Croix 19/10/2020)
- Les trois contresens d'Emmanuel Macron à propos du séparatisme islamique (Le Monde 15/10)
- Etre femme et imame en France en 2020 n'a rien d'exceptionnel (Le Monde 15/10/2020)
- Arabe, prière et cours classiques : une journée à l'école musulmane (Le Parisien 15/10/2020)
- Atteintes à la laÏcité à l'école, la fin d'un non-dit (La Croix 14/10/2020)
- "Séparatisme", le malaise des Français musulmans (La Croix 14/10/2020)
- Quelles femmes sous les niqabs (Le Parisien 14/10/2020)
- "Un tiers des atteintes à la laÏcité à l'école primaire" (Le Parisien 13/10/2020)
- L'Islam est notre foi, la loi de la République est notre loi (Mohammed Moussaoui, président du Conseil français du culte musulman) (Le Monde 9/10/2020)
- Le "en même temps" de Macron à l'épreuve du "séparatisme" (Le Monde 4-5/10/2020)
- Les propositions du chef de l'Etat pour un islam "libéré des influencees étrangères" (Le Monde 4-5/10/2020)
- Le plan de Macron contre l'islamisme (Le Monde 3/10/2020)
- La visite de Macron (aux Mureaux) ne fait pas que des heureux (Le Parisien 2/10/2020)
- Pour combattre vraiment le "sépratisme islamiste", il faut cesser de tolérer la ghettoÏsation (Chems-Eddine Hafiz, recteur de la Grande Mosquée de Paris). (Le Monde 2/10/2020)
- Les musulmants, prix en étau, se cherchent une nouvelle voix (Le Monde 1/10/2020)
- Le voile crée une polémique à l'Assemblée. Le foulard porté par la vice-présidente de l'Unef a provoqué le départ de députés (Le Monde 20-21/9/2020)
- "IESH. L'école des imams" dans le viseur de la justice (Le Parisien 30/7/2020)
- Un imam a prié dans l'ancienne basilique Sainte-Sophie d'Istambul (La Croix 5/6/2020)

Livres

- Comment Bakou instrumentalise l'Islam (Le Monde 2/4/2021)
- Cybersufis, par Robert Rozehnal (Oneworld 2019)
- Au commencement était le Coran, par Mathieu Guidère (Gallimard 2018)
- Soumission, par Michel Houellebecq (Flammarion 2015). Fiction : l'Islam prend le pouvoir en France. - Comment le voile est devenu musulman, par Bruno Nassim Aboudrar (Flammarion 2014)
- Comment philosopher en Islam, par Souleymane Bachir Diagne (Jimsaan 2014)
- L'Islam contre l'Islam, par Antoine Sfeir (Grasset 2013). L'interminable guerre des sunnites et des chiites. - A la découverte de l'Islam par Hamid Muhammad Ghanim (Al Hadith 2013). Traduction de l'arabe. Oeuvre d'un croyant dans une édition soignée. - La Clef pour Comprendre l'Islam par Abdul-Rahman Al-Sheba (Assia, vers 2010)
- L'amour dans les pays musulmans, par Fatema Mernissi (Albin Michel 2009)
- Réussir sa prière, par Zahar Zerrouk (Orientica 2005)
- Aux sources du renouveau musulman par Tarik Ramadan (Tawhid 2002) - La fondation de la philosophie politique en Islam. La cité vertueuse d''Alfarabi. Chaire de l'IMA (Albin Michel 2000)
- Dans la revue Réseaux, numéro 99/2000, deux articles sur l'Islam :
. La communauté virtuelle : l'internet et la déterritorialisation de l'Islam, par Oliivier Roy, . Cheikh Shaarawi, star de l"Islam électronique", par Yves Gonzales-Quijano.
- Pourquoi je ne suis pas musulman par Ibn Warraq (L'age D'homme 1999)
- Islam, The Straight Path, par John L. Esposito (Oxford University 1998)
- A History of the Arab People, par Albert Hourani (Warner 1992) - La femme dans l'inconscient musulman, par Fatna Aït Sabbah (Albin Michel 1986)
- The Sufi Orders in Islam, par Spencer Trimingham (Oxford University 1971)
- A History of Islam in West Africa, par J. Spenser Trimingham (Oxford University 1962)
- Vie de Mahomet, par Raymond Lerouge (Fasquelle 1939)
- Le Coran, par Mahomet (Pléiades, NRF 1967)

Le judaïsme

- Les synagogues ont pris au cours de l'histoire une importance croissante dans le culte juif (La Croix 18/9/2020). Deux pages.
- Comment devient-on rabbin (La Croix 15-16/6/2019)
- Essai sur l'interprétation et la culture talmudiques. Femmes et familles dans le Talmud. par Dan Jaffé. (Cerf 2013)
- Le Talmud, A selection par Normal Salomon (Penguin 2009)
- Les Juifs, le monde et l'argent, par Jacques Attali (Fayard 2002)
- L'amour dans la tradition juive" par Claude Riveline (Consistoire de Paris 2000)
- La loi juive à l'aube du XXIe sièccle par Rivon Krygier (Biblieurope 1999)
- Le judaÏsme par Régine Azria (La Découverte 1996)
- Le mal et l'exil. Rencontre avec Elie Wiesel, par Philippe de Saint-Cheron (Nouvelle Cité 1988)
- Pensée juive et philosophie. Les Etudes philosophique (avril-juin 1984)
- La mémoire d'Abraham, par Marek Halter (Laffont 1983)

Les autres religions

- Une proposition de loi contre les "thérapies de conversion" (La Croix 5/6/2020). Interdire les pratiques qui prétendent transformer l'orientation sexuelle ou l'identité de genre d'une personne.
- En Inde, un laboraoire de l'extrémisme hindou (Le Monde 25-26/12/2020)
- L'art de la méditation, par Matthieu Ricard (Nil 2008)
- Centre védantique Ramakrishna. Activités janvier-juin 2017
- La bible du Feng Shui (Trédaniel 2005)
- Le moine et le philosophe par Jean-François Revel et Matthieu Ricard (Nil 1997)
- Tao Te Ching. The Book of the Way and Its Virtue. Translated by J.J.L. Duyvendak (Tuttle 1992)
- Estravaka Gita , Avadhuta Gita par Alexandra David-Néel (Le Rocher 1979)
- The Cultural, Political and Religious Significance of Buddhism in he Modern World, par Heinrich Dumouli et John. Maraldo, eds. (Collier 1976)
- Bhagavad-Gita as it is, par Swami Prabhupada (Bahktivedanta 1968)
- Les Kama Sutra de Basyanana. (Cercle du livre précieux 1962)
- The Hevajra Tantra. A critical study, par D.L. Snellgrove (Oxford University 1959)
- The Buddha and his religion, par J. Barthémy Saint-Hilaire (Trench 1014, 1998)
- Le Vedanta. Etude sur les Brahma-sutras, par V.S. Gate (Leroux 1918)

Filtrer :   do  :  (  &  ²&  aaaaa  ac  anté  c  e  esze  ff  fVAQS  fVAQSs  h  i  io  iq  is  k&  l  ll  mm  n  nf  nn  nq  nr  nsi  pp  ri  s  ta  un  xz  y